Sud-Kivu-Journée province morte: le MDVC appelle le gouvernement provincial à assumer ses échecs

0
260

Jusqu’au jour-j, les avis sur l’observation d’une journée province morte, ce mardi 01 mars, pour exiger la démission de Théo ngwabidje. D’un côté, le bureau de coordination de la société civile du sud-kivu appelle à l’observance d’une journée province morte, de l’autre côté La NDSCI se range dernière le gouvernement provincial et contredit l’appel du BCDS/sud-kivu.

Des analyses politiques et partis politiques ne laissent pas inaperçu cette contradiction, cacophonie qui fait la honte de la société civile locale.

C’est dans ce cadre que la fédération provinciale du parti Mouvement d’Elites pour la Démocratie et le Vrai changement (MDVC) a appelé, lors d’une interview nous accordée ce mardi 01 mars, le gouvernement provincial à assurer ses échecs.

 » Nous comme opposition par rapport à ce qui se passe au sud-kivu, ne devons préciser que nous n’avons pas de gouvernement. Le gouverneur forcé Ngabidje, la population ne veut plus de lui; l’assemblée provinciale aussi s’est déjà prononcée là dessus », a déclaré Linjanja Bahati Rostand président fédéral du MDVC.

Et de poursuivre

<<nous nous rangeons du côté de la population et comme partie de l’opposition nous demandons un gouvernement stable et demandons au gouvernement en province d’assumer leurs échecs. Face à une société civile qui se contredit et aux contraintes du gouvernement provincial, nous demandons à la population de rester vigilant face aux probables tracasseries des policiers qui seraient déployés sur terrain>>

Signalons que le MDVC est un parti de l’opposition extra parlementaire , cher au Dr. Joseph Justin Mudekereza agréé en 2019 avec un projet de société salutaire pour la République Démocratique du Congo.

Par Tecla Kahirho

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here