Sud-Kivu/Gratuité de l’enseignement : La Lucha s’oppose au retour de la prime

0
676

Quelques jeunes du mouvement citoyen Lutte pour le Changement, se sont donnés rendez-vous, ce vendredi 10 janvier 2020, au gouvernorat du Sud-Kivu à Bukavu.

Le but de ce sit-in est d’opposer aux discussions en cours entre les syndicalistes catholiques et protestants avec le gouvernement provincial et qui, envisageraient de fixer un montant pour suppléer aux salaires des enseignants nouvelles unités et non payés.

Grâce Maroy, une militante de la Lucha.

« Il y a quelques jours, nous avons appris qu’aujourd’hui [10janvier 2020], il y a une réunion qui devrait se tenir au gouvernorat de province avec le gouverneur et les enseignants syndicaliste et les parents, dans la quelle, ils devraient fixer les frais pour que les parents puissent commencer à prendre en charge les enseignants nouvelles unités et non payés. Et nous nous sommes opposés à cette décision. C’est le pourquoi de notre présence ici » indique

 

Par ailleurs, Me Jena-Miguel Cirhuza, conseiller juridique et administratif du gouverneur de province, qui a reçu la délégation de la Lucha, leur appelés à l’apaisement et que le gouvernement provincial du Sud-Kivu ne fera pas exception pour le respect de la gratuité de l’enseignement.

« Soyez rassuré sue l’enseignement est redevenu gratuit et que le Sud-Kivu ne fera pas exception. Et donc, ayez tous vos apaisement et le gouverneur Théo Ngwabidje ne pourra pas se contredire » précise-t-il-il.

A noter qu’après la grève des enseignants des écoles catholiques et protestantes déclenchée le lundi dernier, les tractations se font entre ces derniers et le gouvernement provincial pour trouver des solutions à ce problèmes de nouvelles unités et de non payés.

Par Mwema Joseph

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here