Sud-Kivu/Bulletins jetés : CACH reste sceptique malgré les assurances de la CENI !

0
187

Depuis le lendemain du scrutin des élections présidentielles, législatives nationales et provinciale du 30 décembre 2018, le Camp du Changement (CASH),la plate forme soutenant le candidat Félix Tshisekedi a dénoncé à l’opinion tant nationale qu’internationale de la découverte, des bulletins de vote en faveur de leur candidat jetés  dans une rivière, une information que le secrétariat exécutif de la CENI Sud-Kivu n’a pas nie  et a  affirme que le lots des bulletins précités serait tombé d’un camion de la CENI. Cette déclaration n’est pas du tout acceptée par le Camp du Changement (CACH/Sud-Kivu), par la bouche de son porte parole Maitre Alfred Maisha, qui  reste sceptique et  demande à la Centrale électorale de restituer l’authenticité des résultats des urnes des centres concernés, dans la compilation effectuée entre leurs différents témoins  et la  CENI afin de lever les  sentiments de  suspicion  de la CENI en faveur d’un cas adverse.

Dans une interview accordée à votre magazine, le porte parole du Camps du Changement(CACH) au Sud-Kivu, Maitre Alfred Maisha a tenu à rappeler d’emblée  que son plate forme n’est pas dans « un jeu de Ping-pong » entre  sa coalition et la Commission Electorale Nationale Indépendante quant aux nombres des sacs retrouvés au niveau de Walungu :

« Nous ne  sommes pas dans un jeu de ping-pong avec la CENI, car parler de deux sacs ou trois sacs…c’est du n’importe quoi car même le seul sac n’était pas autorisé à être jeté. Notre problème n’est pas d’être en contradiction avec la CENI ou en contre réplique avec la CENI. Pour nous, ce qui compte est que le responsable de la CENI  nous rassure qu’il est capable de rétablir la vérité des urnes ».

Par ailleurs notre source renseigne qu’un compromis a été trouvé entre sa plate forme et la CENI, qui leur avait promis de restituer la véracité et l’authenticité des résultats de bureau de vote concerne :

«  Nous leur accordons le bénéfice du doute, à la seule condition,  si nos témoins qui ont été accrédités participent à la compilation des résultats. D’ailleurs, il a été convenu que la compilation puisse commencer dans le centre qui pose problème. C’est pourquoi nous attendons que nos témoins participent à la compilation des résultats et c’est eux qui nous dirons qu’il y a eu ou pas tripatouillage des résultats. A ce moment nous restons aux aguets  et nous ne sommes pas disposés à lâcher  ».

Pour rappel, dans un point de presse tenu ce Jeudi   3 Janvier 2019, Gaudens Maheshe, Secrétaire Exécutif Provinciale a rassuré l’opinion que la centrale électorale s’active pour présenter au peuple congolais les résultats du vote dans la transparente et l’indépendance contrairement aux rumeurs et intoxications qui  circulent depuis un temps dans l’opinion publique.

Par Fulgence RUKATA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here