Révérend Pasteur Bernard Katabana, plus d’un demi siècle au service de l’Évangile!

0
1471

Très modeste et d’une expérience sacerdotale hors du commun, le Révérend Pasteur Bernard Katabana est le responsable de l’Église 5ème  Celpa Bagira, une Église qu’il dirige depuis plus de deux décennies, mais également c’est un homme qui a consacré toute sa vie au service de l’Évangile. Pasteur émérite, ayant à son actif des nombreuses séminaires Bibliques et l’implantation des plusieurs Églises à travers le monde. Trop calme, discret, fuyant parfois le protocole et pourtant derrière cette apparence se cache un homme vertueux qui fascinent  non seulement le clergé et le croyant, mais tout celui qui l’a croisé dans sa route. A l’occasion du 50ème anniversaire de son sacerdoce, votre magazine a eu le bonheur de s’entretenir avec ce serviteur de Dieu, qui a donné son parcours.

Issue d’une famille Chrétienne, Bernard Katabana  est née en 1950  à Luwindja dans le territoire  de Walungu à l’Est de la République  Démocratique du Congo. Cadet de sa famille Bernard Katabana  fréquente  l’école maternelle et primaire où il obtient son certificat d’étude primaire en 1960 avec une mention distinction.

Comme tout fils digne d’une famille chrétienne, il fut baptisé le 24 Avril 1960 et durant cette période, pendant qu’il était  encore âgé de 10ans, il découvrît  sa vocation pour le chant. Cependant bien qu’il n’y avait pas de studio pour l’enregistrement seule l’église était l’endroit idéal pour chanter car elle était toujours vivante au sein de communauté locale.

Il poursuivit ainsi ses études secondaire tout en continuant en chanter et obtient en 1966, son diplôme « D4 » équivalent au diplôme d’État actuellement.

Étant donné que le pays venait fraichement d’accéder à l’indépendance, savoir lire et écrire était un privilège de taille, c’est ainsi que Bernard Katabana a enseigné durant 2 ans à Luduwa dans le même groupement, dans une école qui n’était pas encore reconnu officiellement.

Comme  la musique était sa passion et sa vocation, il créa en 1966 un orchestre de jeune pour le chant. C’est en cette même année en 1966, qu’il a ressenti la vocation d’aller prêcher l’Évangile et d’amener le plus grand nombre de personnes à recevoir Jésus-Christ comme l’unique sauveur.

Il partit à Kalehe à l’Église de la 8ème  Celpa, par la suite il fut envoyé dans la presqu’île d’idjwi et delà que sa qualité d’évangéliste fut confirmé avec d’autre collègue. Il  reçoit de son hiérarchie l’engagement de commencer à prêcher la parole de Dieu et continua toujours sa passion pour le chant avec l’orchestre dont il en était le chef.

En 1969, il était revenu et fut affecté à nouveau à Ngweshe comme évangéliste à l’Église  appelée « Nyamarege » ou il y travailla 4 ans et dont « Buruza » était l’Église mère  où il devait donner le rapport.

De 1973-1975, il partit à l’école  de la Bible  à « Kakwende » dans la chefferie de Burinyi, car durant ce temps c’était la seule école Biblique de la Communauté Celpa. En 1979, le révérend  était déjà mariée, père de deux enfant et a été choisi responsable de l’Église de « Luduwa ».

Soucieux d’approfondir sa connaissance de la Bible, il  poursuivit quatre autres années pour parachever son étude de la Bible. Déjà à partir de 1977, compte tenu des ses compétences et des ses aptitudes, il était déjà devenu enseignant à cette école Biblique de Kakwende, jusqu’à 1990, où il en est devenu  responsable jusqu’à 1994. C’est en 1994, qu’il a été appelé comme responsable de la 5ème  Celpa Bagira jusqu’à ce jour.

Après  toutes ces années des sacerdoces, quel bilan pour ce Pasteur?

Pasteur Katabana l’objectif pour les Évangélistes est d’amener le peuple de Dieu à Jésus-Christ, qui est l’unique sauveur et sans lequel le peuple ne saurait pas être sauvé.

« Je ne saurais pas quantifier combien des personnes se sont convertis réellement, mais je me rappelle à l’époque durant mes débuts les fideles étaient moins nombreux, surtout qu’il avait l’influence et le poids de la tradition qui remettait en cause  le christianisme, cependant au fur et à mesure les croyant devenaient de plus en plus nombreux jusqu’à manquer où les contenir » ajoute le Pasteur.

Par ailleurs, il ne cesse d’ajouter que durant ses différentes missions d’Évangélisation que ça soit à Itombwe, Kinshasa, Kisangani, Gemena, Tanzanie, Rwanda et les deux Kasaï, l’objectif pour lui était toujours le même, celui d’amener le peuple  Dieu a connaitre Jésus-Christ ».

Néanmoins, ses 50ans de sacerdoces n’a pas toujours été rose comme on pourrait le croire, car plusieurs obstacles ont émaillé cette mission salvatrice notamment, la maladie car traversant les zones à laquelle le métabolisme n’est pas habitué; accusation gratuite pour salir son image et de détourner les chrétiens probable et potentiel de n’est plus l’écouter; mais également certains  de ses fideles ont été même assassinés.

Cependant, Le Révérend Bernard Katabana estime que 50 ans, est un âge de la maturité et de la raison, c’est pourquoi, il voudrait profiter de ce magazine pour prodiguer quelques conseils à tous ceux qui lui lisent et il pense que, pour ceux qui veulent devenir serviteur de Dieu, d’attendre d’être appelés par Dieu que de s’appeler soi-même par vanité ou autres raisons, ensuite d’attendre que Dieu se sert d’eux comme il veut, enfin aux chrétiens mature de se donner dans la prière, peu importe la tentation, car Dieu est toujours avec eux.

En somme, Le révérend Katabana  souhaite à tous ceux qui le lisent que l’eternel  le tout puissant les bénisse et les invite de n’est plus se décourager dans la prière, de vivre dans la paix et dans l’harmonie. En demandant à l’Église de prier pour lui pour avoir la force, la sagesse, et que le Saint Esprit lui guide selon sa volonté de Dieu, jusqu’au dernier de ses jours.

Par Fulgence RUKATA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here