RDC: LA NATION QUI PERD SES REPÈRES? Son Salut viendra de l’Eglise, de la Politique ou du Social ?!

0
143

Faut-il se demander si Dieu a quitté le pays de Lumumba, le pays le plus potentiellement riche de l’Afrique centrale ou même de l’Afrique entière ? Ce scandale géologique du continent noir, reste le pays le plus misérable de ceux qui n’ont pas encore relevés le défi de la mauvaise gouvernance. Des crises politiques, des conflits ethniques et tribaux, le clientélisme, la haine et le racisme sont des principales antivaleurs qui caractérisent la marche sociale, politique, économique et même religieuse de ce pays qui fête ses 60 ans d’indépendance !

  • LA RELIGION:

Les scandales des viols, d’agressions sexuelles et même de l’impureté sexuelle deviennent la commode des serviteurs de Dieu, leaders chrétiens en RDC. Des pasteurs sont surpris en flagrant délit d’adultère, avec des vidéo (sextape), des pasteurs qui divorcent, qui détournent les offrandes de l’Église, bref des scandales qui accablent, les hommes qui ne connaissent pas encore Dieu, arrivent aussi à ceux qui font véhiculer le message du salut.

  • Un pasteur dont la mission est de répandre l’Evangile de Dieu, choisi d’investir près de 900 milles dollars américains dans une équipe de football pour rivaliser avec les laïcs du pays !
  • Un pasteur choisit de ne pas se marier mais qui s’illustre par des fiançailles sans issus au point d’inciter ses partenaires sexuelles à recourir à l’avortement pour éviter de devenir père de famille !
  • Un Leader Chrétien qui chante des cantiques et louanges en l’honneur de l’Eternel mais qui opte pour le divorce, après avoir longtemps agressé physiquement la mère de ses enfants.
  • Un Leader Chrétien avec influence dans la communauté dont les vidéos deviennent virales sur les réseaux sociaux ; entré de faire une masturbation conduite par une femme à distance.

Des pasteurs sont accusés de tous les mots : sorcellerie, escroquerie, corruption, vol ou viol et en conséquence qu’attendre des fruits de leurs prédications ? Leurs fidèles, chrétiens sont à plus de 90% majoritaires des habitants de la RDC ! C’est alors facile de comprendre d’où viennent les détournements, la corruption, la haine, le tribalisme et le racisme…

  • LA POLITIQUE:

Les hommes politiques congolais n’hésitent pas à s’approcher des églises, y offrant des cadeaux juteux (Véhicules, parcelles, et enveloppes d’argent) en retour ils sont bénis par les serviteurs qui d’ailleurs en font d’éloges pour encourager plusieurs à suivre ces genres des gestes.

Des pasteurs deviennent aussi souvent eux même acteurs politiques, se faisant élire comme députés, désignés comme ministres etc. mais la misère reste le quotidien des pauvres chrétiens congolais.

De la même manière les politiciens corrompent les églises, ils n’ont plus qui interpeller leur conscience, et souvent finissent par devenir des polygames et hommes de mauvaises vies ! Ce qui au temps de Jean-Baptiste de la Bible, lui a coûté la prison, parce qu’il interpellait le roi de son comportement d’adultère, mais pour les pasteurs de la RDC, cela n’est pas leur affaire.

Si les politiciens qui sont membres d’églises  ne se guident pas par l’Esprit du Seigneur Jésus, il faut rien attendre d’eux comme bonne œuvre. Ils n’arrivent pas à la repentance car personne n’interpelle leurs méconduites, bien au contraire ils font des aides à des églises qui les reçoivent avec joie et ferment les yeux.

  • L’ECONOMIE :

L’Evangile de la prospérité bat son record dans les églises congolaises, les pasteurs insistent non pas sur le salut par la foi, mais par les œuvres. Il n’est pas rare d’entendre un pasteur prêcher que « même si vous volez là où vous travaillez, et que vous lui réservez une part d’offrande, Dieu bénirait votre travail. »

Les offrandes, et rien que les offrandes sont devenues ; les principaux sermons d’églises, qui ont aussi des nombreuses raisons d’inciter les fidèles à vivre la culture des offrandes massives.

Que ces offrandes viennent du vol, de la prostitution, du détournement des deniers publics, de la corruption ce n’est pas le souci des églises ! Voilà pourquoi la RDC reste un pays pauvre, dont les individus ont plus des moyens que l’Etat lui-même.

  • LA SOCIETE :

La société congolaise est haineuse, des conflits dans les quartiers entre tribus, entre voisins, et vont jusqu’à l’échelon national, créant des clivages ethnico-tribaux, qui placent les hommes incompétents aux hautes fonctions du pays, qui les dirigent dans tout l’amateurisme inimaginable sans que la communauté bénéficie de leur gouvernance.

Les congolais passent des journées dans de conflits de jalousie, ils tuent les initiatives de développement mises en place par d’autres, parce qu’ils ne sont pas enseignés à vivre dans l’amour du prochain. Si dans d’autres pays, la prospérité d’un citoyen est interprétée comme une victoire pour toute la nation, en RDC c’est le contraire ! Personne ne veut voir l’autre prospérer.

Voilà de quelle manière cette nation a perdu ses repères !

Jésus-Christ a dit qu’il est la lumière du monde, et que ses disciples portent ses fruits, les chrétiens ont la responsabilité de transformer le monde ténébreux en celui de la lumière, de paix et de Justice.

Les congolais de RDC majoritairement chrétiens, doivent se demander au regard de leurs vies, s’ils ont réussi ou failli à leur mission divine, que le Seigneur Jésus-Christ leur a confié.

Comment dois-je me considérer être sauvé, né de nouveau mais je ne sais pas vivre avec un Mungala, Muluba, Mukongo parce que je suis Muswahili et vice-versa ?

Quand on parle de la RDC comme grand pays, potentiellement riche, cela réjouit tous ses habitants de tous les 4 coins, mais quand il s’agit de faire les élections pour désigner les dirigeants, alors naissent les clivages, les distinctions des origines et conduisant même certains à qualifier d’autres congolais d’étrangers…ce ne sont pas les étrangers qui professent ces idéologies, mais les chrétiens congolais, qui remplissent les églises pendant les cultes, qui font le pharisianisme dominicale et pendant la semaine ils se recouvrent de leurs démons naturelles de la division, de la haine et du racisme.

Les serviteurs de Dieu sensés rappeler les brebis à l’ordre sont autant dans les mêmes pétrins que les égarés et on ne sait plus qui prêche qui.

Une nouvelle évangélisation est primordiale, celle qui attaque les vrais démons de la RDC, pour laisser la lumière du Très-Haut venir chasser le tribalisme, la haine, le clientélisme, la corruption, les détournements, et autres antivaleurs qui ont transformées les riches-bénédictions naturelle de la RDC en des malédictions qui ne sont bénéfiques à aucune communauté.

Par Christian- Joseph Musenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here