RDC-Journée Mondiale de la liberté de la presse : JED demande la liberation des journalistes et la rouverture des médias fermés

0
84

« Le journalisme sous l’emprise du numérique« . C’est sous ce thème que les chevaliers de la plumes et les passionés du micro de la province du Sud-Kivu, de la Rdc et du monde entier, ont célébré la journée mondiale de la liberté de la presse, ce 03 mai 2022. 

En marge de cette journée, l’organisation Journaliste en danger (JED) n’est pas restée bouche béante face au non respect de la liberté des journalistes et des médias en République Démocratique du Congo. Il demande cependant, la libération des journalistes actuellement en prison et rouvrir les médias fermés sans motif valable.

« JED demande instamment aux plus hautes autorités congolaises de libérer immédiatemment les 6 journalistes actuellement en prison à Mbandaka et à Bumba, la réouverture des médias actuellement fermés dans deux provinces à savoir La Radio Sarah à Mbandaka, la Radio Nsanga FM et la radio Télé Pacifique à Mbuji-Mayi dans la province du Kasai Orientale » peut-on lire dans le communiqué de presse publié par JED à l’occasion de cette journée.

Ce même communiqué renseigne que « depuis la publication de son dernier Rapport, le 02 novembre 2021 qui avait recensé 116 cas d’attaques contre la presse, à ce jour, JED a déjà enregistré 75 cas de violations de la liberté de la presse dont 19 arrestations des journalistes et 11 fermetures des médias ». 

En plus de cela, tout en dénonçant la léthargie du gouvernement face à la détérioration croissante de la situation sécuritaire des journalistes et médias, cette organisation de promotion et défense de la liberté de la presse émet le voeux de voir le gouvernement mettre en application les résolutions prises lors des récents états généraux de la presse.

Notons que cette structure demande également aux décideurs de toujours œuvrer en faveur de la liberté de la presse en décrétant, sans délai, un moratoire sur les arrestations et emprisonnement des journalistes tel que décidé par les états généraux

Par Michel Methusela 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here