LUCHA RDC-Afrique: 7 militants arrêtés à Goma ce jeudi dans une marche pacifique

0
291

Les activistes du mouvement citoyen Lutte pour le CHangement (Lucha RDC- Afrique) a organisé une marche pacifique dans l’objectif de réclamer l’enlèvement immédiat de la barrière érigé à l’entrée du port public de Goma. Ils portaient des banderoles sur les quels ont pouvait lire  »Trop c’est trop, nous demandons au Maire de la ville de Goma d’enlever la barrière au port public de Goma.

Cette question de la barrière érigé à l’entrée du port a déjà fait couler les salives des plusieurs honorables et plusieurs mouvements citoyens mais qui malheureusement est restée sans réponses.


Contacter à ce sujet par www.echosevangilemagzine.net , le chef adjoint du port public de Goma justifie l’existence de ces deux barrières à l’entrée du port public de Goma par la sécurisation des installations portières et qu’il y tire quelques substances pour l’entretient des parking internes de la SNCC et le cours des marchandises.


Muhiya Muganza pense que c’est un manque d’information pour les militants de la LUCHA, Car cette taxe existe dans toutes les provinces du pays.


Si c’est vraiment un manque d’information pour les militants de la LUCHA, c’est aussi un manque d’information à L’Assemblée Provinciale du Nord kivu qui a également statué sur cette question l’an passé ?


Sur place les manifestants ne scandent que des chasons révolutionnaire. L’un d’eux que nous avons reçu, ne gire que par la libération des ces collègues qui viennent d’être arrêteés.


Pour Emmanuel militants de ce mouvement citoyen, chaque congolais a le droit de Circuler librement dans son pays. Celui-ci s’inquiète pour la santé des collègues qui ont étés arrêtés par torture et dit ne pas être informés de la destination des ces 7militants arrêtées par la Police Nationale Congolaise.


Signalons par ailleurs que tout les journalistes qui couvraient cette activité ont été victimes d’une barbarie policière ordonnée par un Général de la Police, celui-ci chassant tout les journalistes en disant en lingala je cite  »bokanga ba journalistes wana nyoso » heuresement ils sont utilisés un plan b.

Par CLAUDE Baguma J-C (correspondant

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here