La problématique migratoire au centre des échanges régionaux organisés par la Benevolencija

0
212

L’ONG Radio Benevolencija-HTF a organisé, le mercredi 15 décembre dans la salle Belvédère à Bukavu, un échange régional sur le thème “la migration des populations des pays des grands lacs et, leur intégration socio-politiques, constitue-t-elle un facteur de considération de cohésion sociale et cohabitation pacifique ? »

Ces échanges ont été organisés par vidéo-conférence, unissant le Rwanda, le Burundi et le RDC, dans l’objectif de contribuer à l’amélioration de la stabilité et la coopération régionale afin de promouvoir la cohésion sociale, la création des relations de confiance et la cohabitation pacifique au sein des communautés transfrontalières et migrantes entre celles-ci au Burundi, au Rwanda et l’Est de la RDC

Ces échanges ont tourné au tour des questions comme « Pourquoi discrimination et la stigmatisation à l’égard des immigrés ? N-y-a-t-il pas moyen de permettre à ce que celui qui le veut puisse vivre là où il se sent mieux tout en respectant les lois du pays d’accueil ? Comment peut-on capitaliser cette migration pour le développement socio-économique de la région des grands lacs ?

Selon le professeur Bosco Muchukiwa, orateur du jour, ces échanges organisés par la benevolencija sont très impérieux dans le sens où ils contribuent à la recherche de l’unification et l’aisance de travailler ensemble pour surmonter les conflits transfrontaliers.

« ‘nous avons réfléchi sur les facteurs, les atouts sur lesquels nous devons travailler pour renforcer les intégrations sociales sur tous les plans. Parmi ces facteurs on peut citer les mauvais souvenirs, la xénophobie et tant d’autres facteurs ».

De l’autre côté, « La migration en soi n’est pas un problème. On en a vu avant, pendant et après la colonisation. Ce qui crée le problème c’est la fixation des frontières dans nos esprits ; c’est pourquoi nous devons lutter contre ces frontières psychologiques qui crée en nous la xénophobie. Nous devons considérer l’étranger comme humain et l’accepter entant que tel s’il respecte les lois du pays« , a martelé Baudouin Kaba, Chargé des activités de terrain.

Notons que l’ONG Radio Benevolencija-HTF exécute, depuis 2019, le projet régional « Média pour le dialogue M4D2. En RDC, ce projet touche les provinces du Nord et du Sud-Kivu.

Par Tecla Kahirho

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here