La presse de Bukavu pleure l’une des ses plumes François Cirume Lugerero (Journal le Souverain libre)

0
1632

« C’est une personne qui aimait la lecture. Je l’ai apprécié dans le sens qu’il était très coopératif vis-à-vis de ses pairs journalistes au sein de la rédaction. Il faisait siens les mauvais comme les bons moments qui arrivaient à ses collègues. François Cirume, reste un modèle pour moi. Positivement, je garderai de lui un parent toujours prêt à compatir avec ceux qui sont dans le désarroi. Il était toujours fier de me présenter à ses parents. Il maîtrisait des numéros de téléphone et des dates d’anniversaire de plusieurs personnalités » témoigne Egide Kitumaini éditeur du journal le souverain libre après l’annonce de la disparition  ce mardi  de l’une des plumes, François Cirume  Lugeroro, secrétaire de rédaction au sein du journal le souverain  libre paraissant à Bukavu dans l’Est de la RDC. Cette icône de la presse écrite reste gravée dans le chef de ses confrères du journal le souverain libre et d’autres qui  l’ont  trouvé  sur  leurs parcours 

Né  à  Katana en territoire de Kabare au Sud-Kivu, le 11 mai 1964, François Cirume a fait ses études primaires au complexe scolaire du mont Amba à Kinshasa et à l’école Belge Reine Fabiola à Kananga avant de poursuivre de 1976  à 1983 ses études secondaires à Kananga et Kisangani et  son cursus  académiques à l’université de Kisangani en ex Province Orientale  où obtient un diplôme universitaire en sociologie générale en 1989.

Avant d’embrasser l’arène  des chevaliers de la plume, François  trop  jeune et  plein d’ambition,  se lance  de 1991 à 1994 dans   l’enseignement et dispense  de manière permanente le cours de français à l’institut MULUDIKI  dans la commune de  Masina,  ensuite au complexe scolaire Young Leaders School  dans la commune de  Ndjili  à Kinshasa.

Ainsi  il embrasse la carrière de journalisme en 1994 en prestant comme journaliste reporter dans la rédaction de l’hebdomadaire « Demain le Congo » jusqu’en 1996. Une année plus tard, il est sollicité par l’Université du Kasai où il offre ses services comme secrétaire de direction près du Recteur durant deux ans. Il aborde en 1998  l’alliance Franco-Congolaise de Kananga et chapeaute le département de l’informatique avec succès.

Gardant la plume du journaliste dans ses veines, il revient dans la presse écrite de 2000 à sa mort, et occupe les fonctions de secrétaire de rédaction, tour à tour, dans le bihebdomadaire Numerica, l’hebdomadaire Le soleil, le quotidien l’Avenir, le bimensuel Le Relais, l’hebdomadaire l’Ouragan tous à Kinshasa, avant de rejoindre sa province natale, le Sud Kivu en 2007, où il sert durant trois ans le mensuel dénommé « Congo Intercontacts Business ».

De 2011 à nos jours il intègre le journal le Souverain Libre, un journal indépendant dans la ville de Bukavu et fait de sa mission une passion de sa vie, il devient secrétaire de rédaction du Journal le Souverain libre jusqu’à sa mort  intervenue  des les premières heures de ce mardi 15 janvier 2019, sur sa table de bureau à son domicile.

Dans sa gibecière journalistique nous pouvons noter  plusieurs formations en journalisme (collecte et traitement de l’information, journalisme d’investigation, sécurité des journalistes ; sur le leadership de la femme ; sur les résolutions 1325 et 1820, ainsi que sur les violences basées sur le genre… et beaucoup d’autres, modules  en Rd Congo comme à l’Etranger.

Son centre d’intérêt fut la lecture, les débats politiques et économiques, la science et les nouvelles technologies.

En somme, Francois Cirume Lugerero est  fils de  papa Alois CIRUME MUDUKWE médecin spécialiste en pédiatrie et de maman Bernadette Nkinzo Nsimisa. C’est ainsi que la  Rédaction du magazine Echos de l’Evangile joint sa voix à celle  du  Journal le Souverain libre ainsi que le monde des médias du Congo, et  prie pour le repos éternel de  l’âme  de l’illustre disparu

Par LONI Irenge Joe

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here