La femme est-elle permise de prédire publiquement dans l’Eglise ?, l’évangéliste Michael Shabani éclaire l’opinion.

1
1241

Le statut de la femme dans l’Eglise est un débat  de longue date, qui fait créer beaucoup d’encre et de salive. Si certaines personnes estiment que la femme doit enseigner et se tenir debout devant une assemblée, par contre une autre opinion pense que la femme ne devrait pas prêcher dans l’Eglise, compte tenu  des interdits et vulnérabilités liés à sa personne. C’est ainsi que votre magazine s’est entretenu avec l’évangéliste Michael Shabani,de l’Eglise lumière du monde à l’est de la République Démocratique du Congo, affirme que le fait que la femme puisse prêcher dans l’Eglise est biblique, et l’opinion ne devrait pas s’en prendre  à cette dernière.

La question de femmes prédicatrices est peut-être parmi les questions qui font l’objet des débats  les plus passionnés dans l’Eglise actuellement dans la ville de Bukavu.

Si traditionnellement,  il n’est pas permis  à la femme d’exercer un ministère chrétien,ni d’enseigner les hommes,  au cours de ces dernières décennies, les Eglises commencent à former des ministres et des pasteurs femmes.

La plus grande question est de savoir si les femmes devraient  ou non exercer un ministère ?

Pour l’évangéliste Michael Shabani, le ministère de la femme est bel et bien biblique, car depuis l’ancien testament, la femme a toujours exercer ce ministère comme le témoigne la Bible en 2Rois 22, 14 : « le sacrificateur Hilkaja, Achikam, Acbor, Schaphanet Asaja allèrent auprès de la prophétesseHuda,femme de Scallum, fils de Thikva, fils de Harhas gardien des vêtements. Elle habitait à Jérusalem, dans l’autre quartier de la ville »

Egalement, il ajoute que tout celui qui a cru ne peut être distingué départ  son origine ou son sexe : « car vous êtes tous fils de Dieu, par la foi,en Jésus-Christ,vous tous qui avez été baptisés en Jésus-Christ,vous avez revêtus Christ. Il n’y a ni grec, il n’y a ni esclave,ni libre,il n’y a plus ni l’homme ni femme,car tous vous êtes en   Jésus-Christ »Galates 3 :26-28.

Pour l’évangéliste Michael Shabani, la question de la prédication de la femme,et les fonctions  de la femme sont bibliques.« Il avait quatre filles vierges qui prophétisaient », acte :21 :9.

En somme pour l’évangéliste Michael Shabani, les charismes nécessaires pour l’édification de l’Eglise  et à l’accomplissement de sa mission sont distribués selon la liberté de l’esprit à tous les membres du corps en Christ, sans aucune distinction de sexe.

Par Fulgence RUKATA

1 COMMENTAIRE

  1. Bonsoir ou bonjour.. Frère en christ.
    Je suis heureux ou content, de ce site. C’est la première fois que je le visite… Et je me permettrai des temps â autres, de laisser un commentaire.

    Bref, concernant le ministère de la femme. Il est vrai que ce thème feraient couler encres et salives.

    Mais pour ma part, je ne suis pas d’accord avec la dame Micheline Shabani.
    Parlant de Paul qui était inspiré par le saint esprit pour donner des récommandations. Il disait…

    1 thimothé 2, 12 : Je ne permets pas à la femme d’enseignait ni de prendre autorité sur l’homme mais qu’elle demeure dans le silence

    Quand une femme prèche, elle prend autorité sur l’homme. Ce qui est interdit par Paul inspiré par le saint esprit.
    Dans le sens meme que Paul demande aux femmes d’être soumises aux hommes.

    Le standard de la piété pour la femme c’est la discretion, l’humilité, la soumission.

    Le ministère de la femme est d’être un modèle de chastété, de vertu.
    Comment une femme, à la place d’être dans son foyer et de prendre soin de son foyer, va devant les hommes ?
    Son ministère commence devant son mari et ses enfants.
    Elle doit perseverer dans la prière.

    Et sachant que Dieu et sa parole est la meme hier, aujourd’hui et demain, nous ne pouvons pas nous permettre dans le sens de dire qu’il faut évoluer, que c’est la modernité et que l’homme comme la femme peut enseigner.

    Je dirai plutot que la femme peut exhorter( encourager les frères), qui est différent de précher.

    1 thimotée 2, 14, Paul renchérit en disant : Et ce n’est pas Adam qui a été séduit, c’est la femme qui, séduite, s’est rendue coupable de transgression.

    Cela nous emmene à comprendre la position de la femme.
    L’on nous dit que la femme est naturellement faible mais aussi elle est plus émotive que l’homme. L’homme lui, c’est la raison.

    Et que donc, nous pouvons comprendre qu’une femme peut des fois céder facilement qu’un homme et des fois les sentiments qu’elle porte, peut être un piège pour elle dans ses sermons.

    Parlant de acte 21, 9. On nous montre des filles qui prophétisaient mais au verset 10 un prophète du nom d’Agabus est descendu de la judée pour apporter une prophétie…

    Pourquoi la.prophétie n’est pas venue de ces 4 filles ?

    Dieu ne fait pas de distinctions entre l’homme et la femme, certe.

    Mais Dieu sait pourquoi par l’intermediaire de Paul, il a parlé de cette manière car, il est bienséant pour la femme de s’occuper d’abord de son foyer, de porter amour à ses enfants et son mari, car la femme peut être considérée comme le symbole de l’amour dans un foyer.

    Soyez bénis

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here