La DJCS-VK-A implore au Chef de l’Etat d’accorder la liberté provisoire à son collaborateur et allié Vital Kamerhe

0
309

Ce vœu a été formulé par le Président de la Dynamique des Jeunes Congolais Monsieur Franck Mwaka lors de la cérémonie de l’échange des vœux entre ses membres organisé à Bukavu récemment.

Lors de cette cérémonie, la Dynamique des Jeunes Congolais a adressé un message au Chef de l’Etat Felix Tshisekedi, implorant sa bienveillance de pouvoir accorder la liberté même provisoire à son collaborateur et allié de la première heure Vital Kamerhe pour lui permettre de contribuer à la reconstruction de la RDC. Par l’occasion Franck Mwaka a invité ses membres ainsi que toute la communauté d’observer des moments de prière pour implorer la justice  Divine pour la libération de Vital Kamerhe.

Cette Dynamique des Jeunes Congolais est une structure citoyenne qui milite pour la défense des droits des jeunes. Elle est l’une des associations qui soutiennent l’honorable Vital Kamerhe ainsi que ses actions.

Pour rappel, Vital Kamerhe président National de l’UNC a été condamné l’an dernier à 20 des travaux forcés et 10 d’inéligibilités pour faute de détournement des deniers publics dans le Procès dit 100 jours qui s’est tenu alors qu’il était encore Directeur de Cabinet du Président de la République, Felix Tshisekedi qui depuis lors ne s’est jamais ouvertement prononcé sur cette condamnation.

Les proches du Chef de l’Etat quant à eux, au sein de l’UDPS, ont souligné lors du procès qu’il s’agissait d’un travail de la Justice congolaise qui se veut neutre engagée dans la dynamique de lutte contre la corruption prônée par le Chef de l’Etat pour instaurer l’Etat de Droit.

Quelques jours plus tard, lors de l’implosion de l’Alliance FCC-CACH, des cadres de l’UDPS a l’instar de son secrétaire General AUGUSTIN KABUYA ont déclaré que « L’ancien Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat a été condamné pour des faits qu’il n’a pas commis, mais suite à des règlements des comptes politiques orchestré par leur allié FCC de l’ancien Président Joseph Kabila, qui voulait fragiliser le Président de la République ».

S’agissant des accusations du détournement dont fait l’objet Vital Kamerhe, des révélations se sont succédées avec des correspondances officielles venues des services portuaires Tanzaniens et angolais confirmant l’entreposage dans ces deux pays, des centaines des centenaires transportant les Maisons préfabriquées qui sont saisies dans ces pays par faute de dédouanement que le gouvernement congolais devait faire.

Procès en appel qui reprend ce 15 Février prochain, Vital Kamerhe tente donc une seconde chance de bénéficier d’un procès équitable, lui permettant de bénéficier la liberté provisoire et même l’acquittement, étant donné que le FCC accusait d’avoir orchestré sa condamnation politique n’est plus aux commandes du Ministère de la Justice.

Nombreux doutent que Kamerhe gagne ce procès en appel du fait que même la liberté provisoire lui a été refusait quand il sollicitait une évacuation pour des soins à l’étranger. Tout récemment son poste de Directeur de Cabinet qui était resté vacant depuis sa condamnation est déjà occupé avec la nomination de Guylain NYEMBO Cadre de l’UDPS parti présidentiel.

Les proches et militants de l’UNC eux ne désespèrent pas, et sont conviés à un culte de prière sur toute l’étendue du pays, pour implorer la justice divine en faveur de leur Leader et Président National. C’est dans ce cadre que la Dynamique de Jeunes Congolais conduite par son Président Frank MWAKA veut se joindre à l’action en appelant le Chef de l’Etat à s’impliquer pour que son allié bénéficie d’un procès équitable et juste.

Par Christian-Joseph Musenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here