Felix Tshisekedi : « je suis pleinement president « , une phrase qui fait réagir les congolais

0
967
Le president Felix Tshisekedi\photo tiers

Etes -vous « pleinement  » Président? Devant l’insistance de l’un de deux confrères qui interviewait le nouveau Raïs rd congolais, difficile de ne pas succomber à la formule  » poser la question, c’est y répondre « . Procès d’intention ? Sans doute. Peut-être même assurément.

Reste que depuis l’avènement de Félix Tshisekedi à la magistrature suprême, ce disque-là est invariablement joué, voire sur joué. A raison ? A tort ? Une dissertation pro ou anti ne manquerait pas d’arguments.

 

Pour autant, est-on sûr du prisme sous lequel l’on regarde la Présidence Tshisekedi ? Avec les lunettes des années Mobutu ? L’on verrait FATSHI à des années lumières du  » Timonier « , du  » Guide éclairé  » que fut le Maréchal-président. A l’aune du Régime Kabila-toutes séquences confondues- ? L’on trouverait Félix Antoine Tshisekedi forcément moins tentaculaire que son prédécesseur direct. Avec les jumelles rwandaises ? L’autoritarisme en cours à Kigali ne saurait faire bon ménage avec l’abc de la Constitution rd congolaise.

Au fond, là est le hic du problème. Tout en étant l’arbitre du fonctionnement régulier des institutions et garant de la Nation, le cinquième Président rd congolais n’est pas dans la même situation que son devancier. En plus de prolonger un régime qui avait décimé le précédent, celui -ci disposait de majorités au Parlement et dans les assemblées provinciales. Ce qui n’est pas le cas de son successeur qui est obligé de négocier le partage du pouvoir. Normal. C’est la Constitution qui le veut ainsi. On ne voit pas le Président dont le serment est de respecter et de faire respecter la Loi fondamentale prendre des libertés avec celle-ci. Ce, pour son confort personnel.

Alors, cette doxa constitutionnelle ne fait pas de Fatshi moins Président que JKK. Loin de là. L’actuel locataire de la cité de l’UA et du Palais de la Nation est pleinement Président dans les limites de la Constitution. Comme quoi, comparaison n’est pas raison.

Pour le reste, il appartient aux spin doctors du nouveau Raïs d’assurer le service après-vente de l’interview qu’il a accordée à la presse française.

Avec Forum de As

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here