État de siège au Nord-Kivu: Les députés provinciaux répondent au porte-parole du gouverneur militaire!

0
372

Dans une émission retransmis en directe sur les ondes de la Radio FARDC émettant depuis la ville de Beni sus 88.4 le général de brigade Sylvain Ekenge à préciser qu’un groupe des députés provinciaux recrutent certains jeunes pour les ADF et d’autres entretiennent des groupes armés.

Tout en les promettant la prison, le porte-parole du gouverneur militaire du Nord-Kivu à mis en garde ces élus du peuple. « Tout celui qui tentera de soulever la population contre l’Etat de siège sera arrêté » a-t-il conclu.

Réagissant à chaud, dans une déclaration rendue publique dans la ville de Goma ce mardi 17 août 2021, les députés ont qualifiés ces propos de manque de respect envers les élus du peuple et d’un manque d’expérience communicationnelle pendant cette période cruciale.

Nous ne pouvons pas rester bras croisés pendant que la population continue à mourir et être kidnappée, les militaires devaient se concentrer pour traquer les ADF, FDLR, Mai-Mai et les autres groupes armés pour ramener la paix à l’Est et non pas faire des représentants du peuple leurs cibles.

Dans cette déclaration, les députés ont énumérés plusieurs cas des kidnappings et tueries des populations depuis l’Etat de siège décrété par le Chef de l’Etat.

Ils ont par ailleurs proposé que l’Etat de siège soit levé dans une partie de la province et le laisser centré dans le territoire de Beni.

Ces élus provinciaux ont tout de même soulevé la question concernant leurs mode de vie depuis que l’Etat de siège a été décrété. « nous vivons difficilement aujourd’hui, personne de nous n’a reçu les frais de loyer, ni frais sanitaire, non plus le frais de transport Voilà déjà 100 jours depuis qu’il a été décrété, plus de 440 civiles ont étés tués, conscients de notre rôle, nous ne devons pas resté calme. »

Nous n’avons jamais reçu 2000$ par moi comme ils le disent.

Les élus du Nord-Kivu ont en fin appelé, le gouverneur militaire à une collaboration pour la réussite de l’état de siège. Tout en se réservant le droit de poursuivre en justice tout le monde qui tentera de dire que les députés provinciaux entretiennent les groupes armés sans preuves, les représentants de la population du Nord-Kivu ont demandé au gouverneur militaire d’ordonner ces services de cesser dès ce jour les intimidations auprès des honorables députés.

Ils demandent également aux députés nationaux de ne plus prorogé l’état de siège sans tenir compte des réalités du terrain.

Par Claude Baguma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here