Confinement: Des Rwandais s’infiltrent en RDC en traversant illégalement la Frontière

0
1181

Avec l’interdiction des marchés noirs, commerces de rues et informels en République Rwandaise, certains de ses citoyens ont toujours utilisés la RDC qui tolère encore ce modèle du Business informel, pour opérer et gagner leur vie. Malheureusement avec la pandémie du Coronavirus, obligeant les Etats à fermer les frontières, ces citoyens Rwandais habitants les environ  de la RDC notamment à Cyangugu ne savent plus comment tenir, alors que le Rwanda est en confinement prolongé pour cette partie du pays depuis le 22 mars et dont la fin est prévu au 30 juin prochain, sans toutefois envisager la réouverture des frontières.

Cette situation poussent ces Rwandais immigrants clandestins à traverser la rivière Ruzizi qui sépare les deux pays pour rejoindre la ville de Bukavu en RDC et mener leurs commerces de rue et rodage, car de ce côté le confinement n’est pas total ou de strict rigueur.

Ainsi depuis que les nouveaux cas de coronavirus ont été signalés dans la région de Cyangugu au Rwanda, ses autorités ont renforcées la surveillance des zones limitrophes avec la RDC, et depuis le début du mois de juin, des centaines des personnes sont arrêtées par la police Rwandaise pour soit tentative de traversée clandestine pour se diriger en RDC ou soit pour revenir au Rwanda en provenance de la RDC.

Des femmes avec des petites marchandises comme les huiles de palmes (Mawesa) ou des boites de tomates (salsa) ont été arrêtées la semaine dernière en revenant de la RDC par les voies illégales.

Actuellement la Ville de Bukavu approche la barre de 200 cas des personnes positifs liés au Coronavirus et la région de Cyangugu au Rwanda en compte plus de 200. Avec ces traversées clandestines des frontières par les Rwandais, la situation est inquiétante de deux cotés. D’où il serait idéal d’étudier dans un bref délai la faisabilité pour la réouverture des frontières et permettre à ces gagnes-peu de continuer à effectuer leurs business pour subvenir aux besoins de leurs dépendants.

Nos tentatives pour entrer en contact avec les autorités locales en RDC et savoir les mesures prévues pour ces genres de situations; ont échouées !

Par ailleurs le commerce informel est interdit aux étrangers en RDC, si bien que des Rwandais peuvent traverser la frontière et le faire en toute liberté comme des originaires du pays, profitant de la légèreté dans la surveillance de la Police Nationale Congolaise.

Par Christian Joseph Musenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here