Concert des musiciens congolais en Europe, Fally invite la diaspora à dialoguer !

0
1238

Invité de l’émission Couleur tropical de ce jeudi 15 Novembre 2018 sur la Radio France Internationale, l’artiste musicien congolais Fally Ipupa revient sur la question des combattants, les congolais de la diaspora qui empêchent toute production en concert des chanteurs congolais sur l’espace européen. L’homme du nouvel album «  control » pense qu’il est temps de se mettre ensemble sur une même table et de finir à cet épisode.

Cela fait plus de dix ans que les congolais de la diaspora habitant le continent européen ne permettent pas à aucun musicien congolais de haute trempe comme Fally, Koffi, Werrason, … de prester en concert sur l’espace Schengen.

Ils leurs reprochent de ne pas s’engager et de ne pas condamner le pouvoir en place par rapport aux vécus quotidiens de la population. Et d’autres même, parmi ces congolais pensent que ces artistes musiciens sont complices avec certaines autorités et que parmi ces derniers il y a ceux là qui vivent à la merci du pouvoir actuel.

Interrogé sur cette question, Fally Ipupa N’simba de son vrai nom, crois qu’il est temps que ses compatriotes congolais de la diaspora européenne arrêtent avec ses incomprehensions.

«  La haine ne pas bon pour le Congo, ça fait dix ans que cette histoire dure, il est temps que nos frères de la diaspora engagent des discussions et essayent d’arranger cette histoire ». A déclaré Fally.

Dans cette même optique, il est revenu sur la buzz qui a alimenté la polémique entre lui et Fabregas. Fally pense que leur petite incompréhension appartient au passé et s’il arrivait d’avoir un projet d’ensemble, tout leur est permis.

Notons que le natif de Kinshasa n’a pas manqué de frôlé la question d’actualité dans la République Démocratique du Congo concernant les échéances électorales. Il souhaite  que les élections se passent bien et que le prochain président respecte ses engagements envers le peuple.

«  Je ne suis pas fort en politique, mais en tant que congolais, je souhaite que les congolais choisissent leurs dirigeants librement ».   

Par Isaac Musharhamina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here