C1/Primeiro-TP Mazembe : Primeiro D’Agosto, Pas une victime expiatoire !

0
1352

Le match aller des quarts de finale de la 22ème Ligue des champions de la Confédération Africaine de football (CAF) entre la formation angolaise de Primeiro de Agosto et le Tout Puissant Mazembe de la RDC, est prévu ce samedi 15 septembre à 17h00’ au stade du 11 Novembre, à Luanda. « Prudence est mère de sûreté », dit-on. Mazembe défiera une belle équipe de Primeiro d’Agosto qui vient de remporter trois fois de suite la Girabola, le championnat angolais de la Division 1 (2016, 2017 et 2018). Et la rencontre s’annonce compliquée, car l’adversaire n’est pas une victime expiatoire.

Cette saison sportive au championnat national, CD Primero d’Agosto n’a perdu qu’un seul match en 28 sorties et sa défense n’a encaissé que 8 buts. Le club a devancé respectivement Petro Atlético de Luanda et Kabuscorp au classement.

En Ligue des champions, le club angolais a signé un parcours qui prouve ses capacités. Les rouge et noir d’Angola ont occupé la 2ème place dans la phase de groupes de la Ligue des Champions avec 9 points. Ils étaient dépassés que de trois points par les Tunisiens de l’Etoile Sportive du Sahel (12points).

Ni vainqueur ni vaincu, lors de leur double confrontation. Le score d’un but partout a sanctionné les deux protagonistes à l’aller et au retour.

Finalement, le champion angolais a terminé second de la poule D derrière l’Etoile du Sahel, ce qui lui vaut d’affronter le TPM en quarts de finale. Avec un moral de fer que lui ont forgé ses résultats dans la compétition.

A noter qu’ il y a 30 ans déjà, pour la Coupe des champions 1987/88, les Corbeaux s’étaient fait sortir au 1er tour par Petro Atlético, vainqueur 2-1 chez lui et venu tenir le nul (0-0) à Lubumbashi. Une décennie plus tard (2009) en Ligue des Champions, le TPM prenait sa revanche face aux mêmes « pétroliers », surclassés 3-0 à Kamalondo puis encore battus (2-1) à Luanda. Pour cette seconde manche, ce sont Mputu trésor et Kaluyituka Alain qui avaient marqué et concrétisé la supériorité d’une équipe qui allait décrocher le titre.

Par MWEMA Joseph

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here