Bukavu : L’entente Sportive de Boxe crie au délaissement du cercle sportif de Kadutu

0
1713

L’entente Sportive de Boxe de Bukavu ESBOBU lance une sonnette d’alarme suite à la vétusté du ring du cercle sportif de Kadutu, l’unique infrastructure sportive des arts martiaux à Bukavu.Votre magazine a visité cette salle abandonnée à son triste sort, dont la structure en bois du podium possède des planches presque ou déjà pourrit, les combats s’effectue sur une bâche au lieu d’un tatami, il y a pas d’éclairage, pas de corde de sécurité pour le ring… cela a poussé l’entité à ne pas organiser un championnat urbain de Boxe éducative durant deux saisons successives tel que recommandé par la Fédération nationale de Boxe. 

 Le cercle sportif de Kadutu est aussi devenu de nos jours un four tout, salle de spectacle, église, université, dancing club, jusqu’au point que l’on ignore même la vraie orientation préétablie de cette enceinte sportive.

Cette infrastructure sportive nécessite les besoins urgents afin que le Championnat redémarre normalement. Selon le secrétaire exécutif du Comité Sportif de l’Entente Sportive de Boxe de Bukavu, Nicodème BIGABWA : « il est nécessaire d’y implanter d’un nouveau ring, d’y installer des nouvelles cordes, etd’électrifier la salle ».

Par ailleurs, les années antérieures, le comité sportif avait sollicité l’intervention des autorités en vain. Cependant, faute de moyens financiers suffisants,  quelques réparations non durables avaient été faites grâce aux efforts de membres du comité.

Il est à noter que la Boxe de Bukavu fait encore parler d’elle malgré ces deux saisons sèches, grâce aux différentes participations de ses athlètes aux compétitions nationales qui étaient organisées à Goma, pourtant Bukavu était choisie pour accueillir cette compétition.

La récente participation de nos athlètes aux éliminatoires de jeux africains a démontré à nos athlètes qu’il ne faut jamais abandonner une discipline qui contribue à leur éducation sociale et professionnelle.

« Bien sûr, les clubs sont également dépourvus d’équipement faute d’absence de sponsors. C’est à ce niveau que nous sollicitons un partenariat entre nos athlètes, les clubs et différentes entreprises qui soutiennent le sport et la jeunesse en république démocratique du Congo ».Rajoute Nicodème BIGABWA.

Pour votre gouverne, au Championnat national tenu à Goma, le Sud-Kivu avait remporté Une Ceinture de Champion national par Yannick RUHAMYA.Fort malheureusement, ce trophée honneur gagné pour la province n’a jamais été visité ni par le Maire, moins encore par le ministre en charge des sports et loisirs.

Mais également, la boxeuse Lydia Akonkwa avait été sélectionnée pour représenter la RDC à Alger lors des éliminatoires de jeux africains. Tous ces mérites ne doivent pas être oubliés et ces talents ne doivent pas être enterrés.

C’est pourquoi il fait recours aux autorités provinciales et locales, aux femmes et hommes de bonne volonté afin d’appuyer cette discipline éducative pour la promotion des talents de la jeunesse de toute la province.

État de délabrement du Ring du cercle sportif de Kadutu

« Nous souhaitons que cette discipline éducative soit appropriée par des éducateurs, des sportifs, des opérateurs sportifs et économiques afin que nos jeunes athlètes, encore amateurs, deviennent professionnels et participer demain sur la scène internationale aux compétitions de grande envergure. C’est pourquoi il faut beaucoup faire pour eux et avec eux aujourd’hui ».

Signalons que le démarrage du Championnat urbain est prévu le 30 Septembre prochain à Kadutu au Stadium Mzee Laurent Désiré KABILA. Huit Clubs avec plus de 300 athlètes affiliés vont prendre part à ce championnat urbain de Boxe éducative.

Par Isaac Musharhamina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here