Bukavu : la Ligue de jeunes du Mouvement Social fustige l’invalidation de Jean Claude Kibala N’kolde

0
56

Apres l’annonce de l’ invalidation de certains députés nationaux sont Jean Claude Kibala par la cour constitutionnelle , plusieurs  interrogations et indignation au s’elevent au sein  de l’opinion publique pour  fustiger cette décision de la haute cour de justice. C ’est ainsi que la Ligue de Jeunes du Mouvement Social (MS) vient d’organiser une marche de pacifique ce lundi 17juin 2019 en guise de contestation et au cours duquel un mémorandum a été adressé au président de la République Felix Tshisekedi pour son implication personnelle afin de trouver une solution définitive a été déposer au cabinet du gouverneur de la province.

Pour justifier cette marche dans les différent artères de la ville de bukavu, les jeunes du mouvement social disent s’opposer farouchement à  l’invalidation de Jean Claude Kibala suite aux arrêt rendus par la cour constitutionnelle et dont ils qualifient de cavalière et arbitraire par l’une des institutions qui devrait prêcher par le modèle et considéré comme le thermomètre de la démocratie

« Son excellence monsieur le president de la république la constitution de notre pays en son article28stipule que nul n’est tenu d’exécuter un ordre manifestement illégal à notre égards , les arrêts rendus par la cour constitutionnelle prétendument invalidant injustement jean Claude Kibala porte atteinte au respect de droit de l’homme et de lois de notre pays en commençant par la constitution » indique ce mémorandum

Par ailleurs dans leur mémorandum ces jeunes du Mouvement Social demandent au president de la République de sursoir la décision de la cour constitutionnelle et la réhabiliter immédiatement et sans conditions de Jean Claude Kibala car étant le meilleur élu de la circonscription électorale de Mwenga et le deuxième élu dans la province du Sud-Kivu Aprés l’honorable vital Kamerhe.

Signalons que c’est le gouverneur Theo Kasi qui a reçu ce mémorandum de ce jeunes protestataires, tout en leur interpellant au calme et au respect des institutions de la république, en affirmant par la même occasion que ce document sera remis a qui de droit.

Par Fulgence Rukata.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here