Bukavu/Avenue P.E.Lumumba : Les travaux de Réhabilitation avancent à Pas de tortue!

0
1035

La ville de Bukavu a été construite de telle manière que toutes les activités sont concentrées au centre-ville. Mais depuis quelques temps, la plupart des grands axes routiers de la ville de Bukavu sont en très mauvais état, et le rythme des travaux de réhabilitation engagés çà et là inquiète les usagers plus qu’il ne les rassure, estiment certains observateurs.

Le tronçon routier allant de la place Munzihirwa à Nyawera jusqu’au palais de la justice à Labotte en commune d’Ibanda est en pleine réhabilitation. Ces travaux s’effectuent dans le cadre du programme de 100 jours du chef de l’État Félix Tshisekedi.

Lancé depuis le Jeudi 2 Mai 2019 par le Gouverneur à l’intérim de la province du Sud-Kivu, Dolly Bizimungu, ces travaux de réhabilitation de l’avenue Patrice Emery Lumumba dans son tronçon compris entre Place Munzihirwa et Palais de la Justice ont du plomb dans l’aile.

Cette avenue qui ne reflétait plus d’images de la commune d’Ibanda, les habitants qui y opèrent, ont trouvé satisfaction, parce que la route sera asphaltée. Mais, ce derniers constatent malheureusement que ce projet de 3 mois avance à pas de tortue jusqu’à son finissage.  Ceci, obstrue le passage et ne permet pas aux usagers de circuler aisément.

Cependant, ils souhaitent que ces travaux avancent plus vite pour leur permettre de continuer normalement leurs activités. Egalement de faire le suivi permanent pour des caniveaux surtout pendant la saison de pluie et éviter la présence de déchets sur la voie, car une fois les caniveaux bouchés, il n’y aura pas moyen de garder la route propre.

Placée sous la supervision de l’Office des voiries et drainage « OVD », cette réhabilitation dont le coût n’a pas été révélée, est exécutée par l’entreprise TRABEMCO pour le compte de la société congolaise des constructions. Elle  concerne 20 km de route au macadam. La première phase de travaux prendra trois mois avant leur poursuite.

Par Adolphine MUBAKE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here