Bishop Marc L’homme de la foi: «il faut briser la malédiction familiale pour être heureux ».

0
421
Le Bishop Marc L'homme de la foi/photo tiers

Dans la vie quotidienne de chaque individu, il arrive par moment de  faire l’objet de plusieurs difficultés d’ordre familiales, financières, des maladies  et autres. Cependant tous ces problèmes peuvent être du suite à certains liens familiaux et se perpétuent d’une génération  à une autre. C’est dans ce cadre que Marc « l’homme de la foi », responsable de l’Eglise Zion Temple Célébration Center (Congo Drc), renseigne que sans une véritable délivrance de la puissance et la force de l’éternel Dieu par le sang de son fils Jésus-Christ, le peuple de Dieu sera toujours victimes de la méchanceté du diable en dépit de l’amour et zélé témoigné à l’égard de Dieu.

Pour le Bishop Marc « l’homme de la foi », les liens familiaux constituent un ensemble de malédictions : maladies, pauvreté, manque d’emploi et échec en échec, avec comme l’impression de tourner en rond  au lieu d’aller de l’avant  et le problème n’est pas Dieu   qui ne veut plus bénir son peuple mais ce sont les  barrages que le diable a placé en amont pour que les bénédictions  ne parviennent pas au peuple de Dieu.

Par ailleurs le Bishop Marc renseigne que, pour le peuple Bantou, ces malédictions familiales émanent de liens ancestraux  que les aïeux ont contracté  avec le monde des ténèbres, avec leurs divinités par les incisions, les guerisseurs, les alliances de sang, les cultes rendus à des faux dieux …. Suscitant la colère de Dieu, qui est un Dieu jaloux et punit tout celui qui adore  un autre  dieu que lui comme le témoigné l’Evangile «  je suis un Dieu jaloux, qui punit l’iniquité de pères sur  les enfants jusqu’à  la troisième génération et la quatrième »Exode 20 :1-5.

En outre , selon le Bishop Marc, plusieurs indices montrent qu’une personne est sous le joug d’une malédiction familiale, comme la peur d’affronter le lendemain ou l’instabilité émotionnelle ou encore de maladies héréditaires sans pour autant être exhaustif  et  dans certaines familles, les membres semblent  être sujet  à une même maladie, ou ne parviennent pas à atteindre un niveau de vie décente  meurent précocement et dans le même condition  et se manifestent  par des ressemblances qui vont d’une génération à une autre 

«  l’Eternel te frappera aux genoux et aux cuisse d’un ulcère malin  dont tu ne pourra guérir, il te frappera depuis la plante du pieds jusqu’au sommet de la tête »Deutéronome 28-35.

Par Fulgence Rukata  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here