Après de 9ans de condamnation pour blasphème à l’islam Asia Bibi la chrétienne Pakistanaise, Désormais libre !

0
90

« Je suis aussi très heureux de vous rapporter qu’Asia Bibi a retrouvé son mari, ses deux filles et sa petite-fille de 2 ans » affirme Shan Taseer, fils du gouverneur Salman Taseer assassiné pour avoir défendu les droits d’Asia Bibi, est en sécurité à Toronto, au Canada. Comme son père l’avait été, sa vie était en danger au Pakistan. Il rapporte aux journalistes de la chaine américaine CNN  la nouvelle que le monde attend : « Asia Bibi est en sécurité au Canada auprès de sa famille. »

Mère de cinq enfants, Asia Bibi  était condamnée en 2011 à la peine capitale suite à une dispute avec une musulmane au sujet d’un verre d’eau, suscitant l’indignation à l’étranger. Son tort: avoir bu de l’eau dans le puits de son village du Penjab. Accusée par une villageoise d’avoir sali l’eau parce qu’elle est chrétienne, elle aurait répondu: « Ton prophète est Mahomet, le mien est Jésus ».

C’est cette phrase qui aura des conséquences dramatiques puisque sans aucun autre témoin, Asia Bibi est accusée de blasphème et donc condamnée à la peine de mort quelques mois plus tard. Son cas avait alors eu un retentissement international, attirant l’attention des papes Benoît XVI et François. En 2015, l’une des filles d’Asia Bibi avait rencontré le pape François. En mars 2015, elle est faite citoyenne d’honneur de la Ville de Paris.

Le blasphème est un sujet extrêmement sensible au Pakistan, où l’islam est religion d’Etat. La loi prévoit jusqu’à la peine de mort pour les personnes reconnues coupables d’offense à l’islam. De simples allégations se terminent régulièrement par des lynchages aux mains de la foule ou d’extrémistes. Les chrétiens, minorité persécutée, sont fréquemment visés.

« Pour nous, la vie au Pakistan est très difficile, nous ne sortons pas de chez nous, nous sommes très prudents », avait souligné sa fille Esham .Je serai très heureuse  le jour où ma mère sera libérée, je la prendrai dans  mes bras, je pleurerai de la  retrouver », avait-elle ajouté.

En rappel cette libération  est une occasion pour  les chrétiens  de prier pour la protection d’Asia  Bibi, des ses juges et des chrétiens au Pakistan et aussi pour que  cette  décision courageuse de la cour suprême joue en faveur d’une plus  grande reconnaissance des droits de la minorité chrétienne au Pakistan.

Par LONI Irenge Joe

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here