APDE/Sud-Kivu : « La Paix et le Développement doivent venir de la base »

0
896

Dans le but de trouver une autre approche de développement à partir de la base, partant des activités de petit échelle en s’appuyant aux ressources locales que les Amis pour la Paix et le Développement Endogène APDE viennent d’organiser une séance bilan des ses activités ce Dimanche 18 Novembre  à Nyangezi afin d’évaluer les activités de l’an 2018 et de planifier celles de 2019.

Cette association sans but lucratif existe depuis 2012 et a pour objectif de lutter contre la pauvreté, la malnutrition, de  promouvoir la santé et la paix, de lutter pour le développement de l’être humain et de son environnement.

Pour APDE, lutter pour la promotion de la paix revient à susciter l’espoir de la moisson dans la semence qui est aujourd’hui la jeunesse. Et cela avec comme but d’atteindre un relèvement communautaire qui va mener vers une autonomisation et une auto prise en charge des populations.

D’où faut partir de la base vers le sommet et c’est même cela le but fondé d’un développement endogène.

En en croire le coordonateur de cette association, Theodore Ndege, ils ont organisé des activités diverses telles que : l’alphabétisation, la formation en coupe et couture, l’initiation et l’encadrement à l’élevage,  le développement des activités agro- alimentaires, mais également l’encadrement des ex malades mentaux déjà stabilisés.

Présentant le bilan, le chargé des programmes d’APDE les a synthétisés de la manière qui suit :

  • Création des trois centres de formation en coupe couture et d’alphabétisation à Nduba, Nyangezi, et Cigabo avec comme résultat d’avoir plus de 140 adultes qui apprennent à lire et à écrire pour un programme régulier de trois ans.
  • L’assainissement des marrais à Cibaya afin de permettre aux agriculteurs de réaliser leurs activités champêtres.
  • La distribution des porcs et poules pour 25 ménages
  • La création de 12 mutuelles de solidarités à Lurhala, Nduba, Kamisimbi afin de donner de l’épargne aux populations dans le but de lutter contre la pauvreté et de créer de l’emploi.
  • La formation des 80 jeunes artisans de la paix durant les grandes vacances à Bukavu
  • Egalement l’encadrement de plus de 50 femmes ex malades mentaux déjà stabilisées.

Les bénéficiaires des projets d’APDE ont exprimé leurs gratitudes tout en recommandant à cette structure de ne pas baisser les bras.

Signalons en outre que deux matchs ont été organisé afin de lier l’utile à l’agréable. Pour le football, la délégation de Bukavu battu celle de Nyangezi sur le score de deus buts à zéro et l’Académie Bold a eu raison de l’équipe de l’Institut Weza sur le score de 67 à 32 pour la discipline sportive de Basketball.

Par Isaac Musharhamina

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here