Ancien Boxeur, Ndagano Ajirwa Aji ne cesse d’apporter son expérience aux jeunes pour restaurer « La Boxe » au Sud-Kivu

0
245
Coach Ndagano Ajirwa Aji /Photo Tiers

Ce n’est pas parce qu’il cultive la discrétion  qu’il n’a rien à dire. Et ce n’est pas parce que qu’il a mis fin à sa carrière de Boxeur qu’il n’est plus actif dans le monde sportif. Au contraire Ndagano Ajirwa Aji ne cesse d’apporter son expérience aux jeunes pour  restaurer « la Boxe » en voie de disparition dans la province du Sud-Kivu.  Ancien Boxeur, talent de la ville de Bukavu, Ndagano Ajirwa Aji a su tourner une page dans sa carrière pour en écrire une nouvelle. Une icône Bukavienne, celui qu’on surnomme « coach Aji »,  aujourd’hui est entraineur de la Boxe Anglaise et met son énergie au service des jeunes afin qu’ils deviennent des meilleurs boxeurs qui pourront s’imposer à travers le monde.

Né à Bukavu le 06 Juin 1980, NDAGANO AJIRWA Aji  s’est retrouvé à Goma, chef lieux de la province du Nord-Kivu, trois ans après soit en 1983 où il a évolué  presque toute sa vie, avant de retourner à Bukavu en Octobre 2015 pour des raisons professionnelles.

Commencé à Pratiquer la Boxe Anglaise depuis 1996 jusqu’à 2003 comme Boxeur au sein du Club Radi Star de Goma. Le Natif de la ville de Bukavu, était compté parmi les valeurs sures de la Boxe Gomatracienne, suite au délaissement de la discipline de coups de poings dans sa ville natale.

Représentant la Province du Nord-Kivu plusieurs fois au championnat national, NDAGANO AJIRWA Aji  n’a joué que dans des sélections, car il était toujours débarqué à la dernière minute, Suite aux désordres et conflits entre les dirigeants des Clubs. Et pendant sa carrière, il n’a disputé que six combat dont cinq victoire et une défaite contre l’expérimenté LUMOO KYAHI.

Très ambitieux de devenir grand boxeur parmi les meilleurs de la planète, Aji n’a pas réalisé son rêve depuis l’enfance et a  pris l’option de devenir dirigeant avant de choisir la carrière technique.

« Dès le départ,  j’avais comme ambition de devenir un grand boxeur parmi les meilleurs de la planète. Après le raté, j’ai pris l’option de d’être dirigeant pour contribuer à l’organisation de ma discipline. Et après, après une analyse du niveau technique de nos encadreurs techniques, j’ai opté pour la carrière technique dans l’objectif de devenir un coach reconnue par l’AIBE mais beaucoup plus former des meilleurs boxeurs qui pourront s’imposer à travers le monde »renseigne-t-il.

Néanmoins, NDAGANO Aji  ne baisse pas les bras et se fixe plusieurs objectifs dont celui de devenir un entraineur 3 étoiles AIBA,  également de produire un ou des boxeur (s) dans des compétitions mondiales WBO, WBA, WBC.

« Mes rêves les plus ardents est d’arrivé à produire un ou des boxeur (s) dans des compétitions mondiales WBO, WBA, WBC. Mais aussi être reconnue comme Entraîneur 3 étoiles AIBA », précise-t-il.

Il ajoute cependant, que sa carrière de boxeur  et dirigeants des Entités de sportive de Boxe l’ont beaucoup facilité dans l’encadrement technique étant donné qu’il est capable de créer, interprété et exécuté les mouvements techniques. Mais aussi au niveau de l’encadrement psychologie et mentale en se référant aux mauvaises expériences d’encadrement qu’il l’avait vécu pendant sa carrière de boxeur.

De ce fait, l’actuel coach de The best team (YBT) Boxing club de Bukavu invite  les jeunes à pratiquer le sport de la Boxe Anglaise, tout à les demandant à travailler avec vision et objectif pour faire de leurs pratiques une véritable profession car la Boxe Anglaise a une vocation professionnelle.

« Ils doivent travailler trop dur sur le plan technique, tactique et physiologique pour espérer boxer au haut niveau. Ils doivent redonner une bonne image de la pratique de la boxe à ceux qui pensent que c’est un sport de voyous et des gens sans morales et illettrés. Ils doivent associés les études à leurs sports », ajoute  le Coach Aji.

Ainsi, il recommande aux autorités de comprendre qu’un bon encadrement doit passer par la mise en disponibilité des infrastructures sportives et équipements des sports des combats et les rappelle que la boxe est bénéfique sur tout le plan à savoir:

1.  Social: car diminuer le phénomène enfants de la rue, les vols de tout genre, les abus sexuels, et les banditismes de tout genre.

  1. Économique, avec sa vocation professionnelle, la boxe, avec une bonne politique d’encadrement de ses activités sportives, peut contribuer aux recettes dans le trésor public.
  2. Éducation : elle contribue au développement de capacité intellectuelle et psychologique des jeunes etc. Ainsi donc il est très important que la Boxe éducative soit intégrée dans les programmes d’enseignement à tout le niveau (primaire, secondaire-humanitaire et Supérieur). Il faudra aussi que les autorités politico-administratives puissent commencer dès maintenant à faire de la Boxe une priorité budgétaire dans les édits provinciaux ».

Il sied de rappeler que NDAGANO AJIRWA Aji   en tant que dirigeant, il a contribué à mettre en place les comités de l’Entente Urbaine de Boxe de Goma et la Ligue Provinciale du Nord-Kivu, respectivement en 2010 et 2012. A cela il faut ajouter son implication comme acteur principal à l’organisation d’un grand événement de la Boxe anglaise dénommé : « Trophée Doppel » en Juin 2015 qui avait réuni les Jeunes de Beni, Butembo, Goma, Bukavu et Kigali au Rwanda. Sans oublier la récente conduite de la sélection Provinciale du Sud-Kivu comme Entraîneur Provincial en Mars 2019.

Par MWEMA Joseph

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here