AFDC-A :Bahati Lukwebo menace de poursuivre en justice les pro-FCC

0
270
Bahati Lukwebo\photo tiers

 »Toute déclaration, tout engagement, tout contact ou signature n’émanant pas de l’organe habilité n’engage pas l’AFDC-A et ne peut produire aucun effet », tranche-t-il.

L’autorité morale de l’Alliance des Forces démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A) est monté sur ses grands chevaux. Ayant pris ses distances face au Front Commun pour le Congo (FCC), Modeste Bahati Lukwebo est indigné de voir ses anciens partenaires parler ouvertement au nom de la plateforme qu’il a toujours dirigée. Excédé, il menace de poursuivre en justice tous les usurpateurs, comme le renseigne un communiqué de presse daté du 16 juillet.

 

Déterminé à mater la dissidence créée par ses anciens pairs  »qui ont pris la résolution de naviguer à contre-courant de la ligne du Regroupement’‘, Bahati Lukwebo rappelle qu’il reste le président et l’autorité morale de l’AFDC-A. Conscient qu’il demeure aussi le président de la Conférence des Présidents des Partis et Personnalités de ce regroupement, il souligne qu’il est le seul habilité à engager cette plateforme politique, rejetant ainsi les propos de ses anciens alliés d’hier, restés fidèles au FCC.

Pour éviter toute confusion, Bahati Lukwebo clame qu’  »aucune autre personne ou groupe de personnes, moins encore les élus ou non, ne peut usurper les prérogatives des organes du regroupement, sous peine des poursuites pour usurpation de fonction et de qualité ».

Ainsi, note-t-il dans le communiqué,  »toute déclaration, tout engagement, tout contact ou signature n’émanant pas de l’organe habilité sus rappelé, n’engage pas l’AFDC-A et ne peut produire aucun effet ».

Sans les nommer, Modeste Bahati s’attaque ouvertement à  »un groupuscule d’élus, de non élus et de cadres » de l’AFDC-A qui ont récemment réagi au maintien de sa candidature à la présidence du Sénat. Allusion faite à la branche de ses pairs de la plateforme, restés fidèles au FCC.

Intervenant dans les médias à travers une Déclaration politique diffusée le mardi 16 juillet dernier, ces cadres de l’AFDC-A se sont, en effet, désolidarisés de Modeste Bahati Lukwebo, préférant se ranger désormais derrière Nene Ilunga Nkulu, leur nouvelle autorité morale et président du regroupement.

Indigné par ce qu’il qualifie de  »débauchage » entretenu par le FCC, Bahati Lukwebo a tenu à faire cette mise au point pour mettre hors d’état de nuire tous ceux qui tentent d’usurper les fonctions et qualités des animateurs de l’AFDC-A. Ci-contre l’intégralité de son communiqué de presse.

Avec Forum de As

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here