USA: Donald Trump tire à boulet rouge sur la traque de Ben Laden !

0
686
US President Donald J. Trump delivers his first address to a joint session of Congress from the floor of the House of Representatives in Washington, DC, USA, 28 February 2017. / AFP PHOTO / POOL / JIM LO SCALZO

Dans une interview accordée au média « Fox News » le dimanche 18 novembre 2018 suivi de plusieurs tweet, le chef de l’Etat américain a tiré à boulet rouge sur les forces spéciales américaines ayant tuées le terroriste Oussama Ben Laden en mai 2011 à Abbottābād, en les accusant  qu’il  aurait du être capturé bien avant et a dénoncé la complicité et la complaisance du Pakistan dans le maquis de ben Laden.

Pour le président américain Donald Trump, le terroriste Oussama Ben Laden ayant malheureusement marqué l’histoire des Etats Unis notamment avec l’attaque du 11 septembre 2005, aurait dû être capturée « bien plus tôt ».

« Bien sûr que nous aurions dû capturer Oussama Ben Laden bien plus tôt », a tweeté le président américain, évoquant le chef d’Al-Qaïda et instigateur des attentats du 11 septembre 2001.

« J’avais mentionné son nom dans mon livre juste AVANT l’attaque contre le World Trade Center », a-t-il ajouté, dénonçant en particulier l’attitude de son prédécesseur démocrate Bill Clinton.

Le patron de la Maison Blanche D. Trump a par ailleurs indexé le Pakistan. Un pays qu’il accuse de duplicité malgré des milliards de dollars d’aide américaine. A l’en croire, les USA donnaient 1,3 milliard de dollars au Pakistan chaque année.

« Il vivait dans une belle villa, juste à côté de l’Académie militaire, tout le monde au Pakistan savait qu’il était là, affirme Donald Trump. Nous donnons 1,3 milliard de dollars au Pakistan chaque année et ils ne lui disent rien. »,.

Ces déclarations du président  américain  n’ont pas tardé à susciter une vive polémique dont, John Brennan, ancien directeur de la CIA, et Leon Panetta, ancien ministre de la Défense, ont demandé des excuses, mais le président américain est  resté fermer sur ses mots.

 « Il prenait notre argent et ne faisait rien pour nous. Tout cela est terminé », a écrit le président Trump à propos du Pakistan.

Il a également défendu l’annulation d’aide au Pakistan parce que ce pays ne fait selon lui « rien, rien du tout » pour l’Amérique. même son de cloche pour James Clapper, ancien directeur  des services des renseignements américains (DNI), qui a vivement réagi sur le propos du président Donald Trump : « c’est vraiment une gifle infligée à la communauté du renseignement, qui a été responsable de la recherche de Ben Laden et je crois que cela reflété sa complète ignorance de tout  ce qu’il a fallu », pour arriver à la localisation  et à l’élimination du chef djihadiste.

Pour rappel, depuis début  janvier, le président américain avait déjà accusé de mensonges et de duplicité le Pakistan, qui a rejoint les Etats-Unis en 2001 dans leur guerre contre le terrorisme, une affirmation que  le Premier ministre pakistanais Imran Khan a dénoncé lundi avec véhémence, cette nouvelle attaque de Donald Trump.

Par FULGENCE RUKATA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here