Sud-Kivu/Salongo : Le Vice-Gouverneur véritablement Homme de terrain

0
629

Il est l’adjoint de Theo Ngwabidje Kasi, dans la coalition FCC-CACH, ce duo composé de deux cadres alliés dont l’AFDC-A et L’UNC, a pour mission de « gouverner autrement », selon le slogan de leur projet de société, ayant hérité une province dont la capacité de mobilisation des recettes est faible comme l’ensemble du pays, mais avec multiples défis dont des milliers des Priorités pour son décollage.

Pendant que certains observateurs, découragent les travaux communautaires, en suggérant que cela soit fait par une institution Etatique, dont sous la première république à l’époque de Kasavubu, cela était confié à l’Office National de Travaux Publics mis en place par la colonie Belge et plus tard sous la deuxième République avec Mobutu, quoique le L’ONTP (Office National de Travaux Public) existait, Le président de la république avait tout de même initié le SALONGO, encourageant les Zaïrois (congolais) à entretenir les rues, déboucher les caniveaux, pour que le pays ait ; un environnement Sain.

Après Mobutu, l’occupation par la Rébellion/RCD soutenu par le Rwanda dans cette province du Sud-Kivu a mise à terre, tout fonctionnement harmonieux  et institutionnel de l’appareil Etatique au Sud-Kivu et au Nord Kivu.

Marc Malago, le vice-gouverneur de Proivne, renoue donc avec les habitudes d’hommes d’Etat, mais lui le fait à sa manière !

Comme ce samedi 09 Novembre 2019, dans le quartier Kalengera, communément appelé Brasserie, sur la route nationale allant vers l’aéroport de Kavumu, lui, accompagné de son épouse, Madame NABINTU ZIGABE Véronique, certains jeunes, et habitants de la Ville de Bukavu, ont portés les tenues d’ouvriers et se sont mis au travail (bêches, balaies) à la main, en débouchant les caniveaux, balayant la route, et ramassant toute sorte de déchets sur leur passage.

Marc Malago le Vice-Gouverneur, le fait par passion et pas seulement pour sensibiliser les masses !

On le voit de plus en plus et très souvent, même quand ce n’est pas un weekend, au moment où il est à son cabinet de travail, il improvise et se met à couper la mauvaise herbe, et participer à l’entretien de la cour de Nyamoma, sans ou accompagné du personnel commis à cette charge au niveau de ce cabinet.

Et même avant de devenir Vice-Gouverneur, il avait acheté des engins d’entretiens de la route, qui ont entretenus et les continuent jusqu’à ce jour, les rues des villages environnants de Luvungi son fief d’origine dans le territoire d’Uvira.

S’exprimant devant le Mirco d’Echos de l’Evangile Magazine, Marc Malago dit : « cela veut dire que nous ne voulons plus la saleté, nous avons promis pendant la campagne que nous voulions que Bukavu et la Province soient propres, et tel que vous le voyez, nous avons commencé avec les routes qui ne sont pas entretenues et c’est pour cela que je suis venu communier avec la population de Kalengera pour leur montrer notre ferme volonté de combattre, l’insalubrité et pour accompagner la vision du Chef de l’Etat de lutte contre l’insalubrité »

Il ne s’est pas fatigué ce samedi, après le Salongo de la Brasserie, il a conduit une matinée politique au siège de son Parti Politique UNC-Sud-Kivu, devant les militants qu’il a encouragé à travailler chacun pour changer l’image de la Province du Sud-Kivu. En suite le Numéro 2 de la Province, s’est dirigé à la cérémonie de lancement des travaux de réhabilitation et de la construction de la route Frontière-Ruzizi 1er jusqu’à la place Mulamba, ces travaux qui seront financés entièrement par le gouvernement provincial et dont la cérémonie a été lancé par le Gouverneur Theo NGWABIDJE KASI, entouré des plusieurs de ses collaborateurs, députés provinciaux et notables de la Province du Sud-Kivu.

Reportage signé Fulgence Rukata et Christian-Joseph Musenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here