Sud-Kivu: Indigné, le FCC retire sa confiance au gouverneur Théo Ngwabidje

0
340

Depuis quelques mois dans la province du Sud-Kivu et plus particulièrement dans la ville de Bukavu sévit une crise intense entre le Front Commun pour le Congo (FCC) et le gouverneur de la province Théo Kasi Ngwabidje suite non seulement à son refus manifeste de témoigner publiquement sa loyauté envers l’autorité morale du FCC Joseph Kabila Kabange, mais surtout suite à une série d’incident malheureux que ça soit dans la presse via des médias interposés par les partisans de chacune de parties ou à travers des marches organisées dans les artères principales de la ville de Bukavu par les différents protagonistes. Face à cela, la coordination provinciale du FCC Sud-Kivu réunie avec toutes ses composantes membres, a déposé un mémorandum au bureau de l’assemblé provinciale, adressé au coordinateur national du FCC et dans lequel elle retire leur confiance totale au gouverneur Théo Kasi ce samedi 28 décembre 2019 devant le président de cet organe.

Pour le coordonnateur provinciale du FCC, Safari Mugaraka cette activité s’incrit dans l’objectif d’interpeller l’opinion provinciale que nationale sur ce qu’il qualifie d’ingratitude du gouverneur Théo Kasi qui semble tourner le dos à l’autorité morale et ignorer l’avantage offerte par le Front Commun pour qu’il soit gouverneur de la province du Sud-Kivu.

« actuellement le gouverneur Théo Kasi dirige la province par défi car il a tourné non seulement le dos à l’autorité morale du FCC le sénateur à vie Joseph Kabila qui lui a accordé le pouvoir sans aucune récompense mais surtout cracher à tout les cadres et députés provinciaux du FCC qui ont milité pour qu’il soit devenu ce qu’il est devenu aujourd’hui. C’est pourquoi dans son mémorandum,la coordination du FCC Sud-Kivu retire sa confiance totale au gouverneur de la province »a-t-_il affirmé

Par ailleurs dans ce mémorandum, le Front Commun pour le Congo fustige de menace à l’égard de leur autorité morale, coordinateur national ainsi que le députés provinciaux qui exercent correctement leurs fonctions.

« le FCC s’insurge contre les menaces et injures graves proférés à l’égard de l’autorité morale du FCC son excellence le sénateur à vie et président honoraire Joseph Kabila Kabange, au coordonnateur national du FCC le professeur Néhémie Mwilanya et aux députés provinciaux dans l’exercice de leurs tâches, plus particulièrement à l’honorable Jérémie Basimane menacé de mort dans une marche organisée dans la ville de Bukavu par certains soi-disant militants de l’UNC avec comme objectif de cracher sur la coalition FCC-CASH » peut-on-lire dans ce mémorandum.

Signalons que pour certains analystes et observateurs politiques de la vie socio-politique de la province du Sud-Kivu, le timing du gouverneur Théo ngwabidje Kasi avec tous ces avènements est d’ores déjà limités d’autant plus que le Front Commun pour le Congo à lui seul concède la majorité absolue à l’Assemblée provinciale du sud-kivu avec plus de 30 députés sur le 48 députés que compte l’organe délibérant de la province, cependant laissons le temps au temps pour suivre le cour des événement.

Par Fulgence Rukata.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here