Sud-Kivu/Affaire 9 millions de dollars de dette: De son tour, la Nouvelle Société Civile Congolaise hausse le ton !

0
875
Faustin Katanga.president de la nouvelle societe civile congolaise\photo Echos Mag

Depuis son élection comme  gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje Kasi ne cesse de manifester la bonne volonté de travailler pour les bienfaits de toute la population en répondant efficacement aux besoins de cette dernière. Mais, Curieusement contre toute attente, le nouveau patron de la province avait déclaré  lors de l’investiture de son gouvernement par l’Assemblée Provinciale  que, dans la caisse de la province, il n’y avait que « 32.000$ » et « 9millions de dollars de dette », une situation qui a scandalisé la nouvelle société civile congolaise « N.S.S.C », qui dans un point de presse tenu ce vendredi  28 juin 2019 , interpelle le Président de la république et garant de la nation, de diligenter un audit des comptes relatifs aux états financiers de depuis 2006 à nos jours dans la province du Sud-Kivu .

Pour le coordonnateur provincial de la Nouvelle Société Civile Congolaise, Faustin Katanga, sa structure est consternée du silence quasi absolu des autorités congolaises à tous les niveaux  après ces graves révélations  des états financiers de la province faites par le Gouverneur Théo Kasi lors de son investiture par l’assemblée provinciale du Sud-Kivu :

« La  question est de savoir si ce silence est du à la complicité  ou à l’incapacité d’agir pour qu’on ne prenne pas des mesures qui s’imposent afin que les  coupables répondent de leurs actes devant la loi et que ce genres de pratique que nous qualifions de crime économique soit découragé » a-t-il renseigné.

Par ailleurs afin de décourager ce genre de pratique qui contribue énormément à la dégringolade de la province du Sud-Kivu, le président de la nouvelle société civile congolaise, demande au nouveau gouverneur et à son gouvernement  de ne plus tomber dans ce genres d’antivaleurs qui sont de nature à le discréditer et au président de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu  avec tous ses collègues députés  de rendre public le rapport de la commission sur la gestion antérieure de la province afin de dénoncer le mal et de le punir.

C’est pourquoi, le président de la nouvelle société civile congolaise, Faustin Katanga reste convaincus que les nouvelles autorités compétentes s’impliqueraient pour  trouver des solutions définitives et durables  pour l’intérêt de la province.

« Si aucune action n’est menée par les autorités compétentes, la nouvelle société civile congolaise, du Sud Kivu envisagera très prochainement des actions citoyennes de grandes envergures dans toute la province car trop c’est trop » a-t-il affirmé.

A noter qu’une commission de l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu effectue, un contrôle au niveau du gouvernorat de la province pour donner la lumière sur la gestion antérieure. Et dont les résultats seront rendus publics incessamment, selon les sources proches de cette institution.

Par Fulgence Rukata

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here