Rwanda : Le deuxième confinement de Kigali trop pénible pour la majorité des habitants !

0
299

Le président Paul Kagame a présidé une réunion du Cabinet le lundi 18 janvier 2021, au cours de laquelle des directives strictes ont été mises en place pour ralentir la propagation des nouvelles infections au Covid-19.

Le Rwanda connaît actuellement une forte augmentation du nombre des cas du coronavirus avec 46% du total des cas et 60% des décès de Covid-19 ayant été enregistrés au cours des 50 derniers jours, affirme le ministre de la Santé, le Dr Daniel Ngamije.

Cela a contraint le cabinet à resserrer davantage les restrictions, notamment en plaçant Kigali sous un confinement total.

Voici en résumé de 10 points comment se présente la situation avec les mesures directrices qui seront revues après deux semaines au pays de milles collines :

  1. Kigali placé sous confinement total

La flambée de cas spécifiquement dans la ville de Kigali a nécessité un confinement total. En vertu de la directive, le communiqué a noté que les citoyens sont exhortés à réduire considérablement les interactions sociales et à limiter les déplacements vers les services essentiels.

Les informations du Centre biomédical du Rwanda indiquent que Kigali représente 61% des cas de Covid-19 signalés dans le pays depuis le 1er janvier de cette année.

  1. Tous les mouvements nécessitent un permis

En vertu du confinement de Kigali, les mouvements inutiles, y compris les visites à l’extérieur du domicile sont interdits, à l’exception des services essentiels, qui comprennent notamment les soins médicaux, les courses alimentaires, et les banques.

Comme cela a été le cas, la police nationale rwandaise sera chargée de délivrer les permis.

  1. Les transports publics et privés interdits

Les transports publics et privés sont interdits à Kigali mais le reste du pays sera autorisé à utiliser les transports en communs du niveau local et non pas régional.

Cependant, le transport de la nourriture et des biens essentiels continuera de fonctionner pour l’ensemble du pays.

En outre, les motos et les taxis qui ne seront pas autorisés à transporter des passagers ont reçu le feu vert pour livrer des biens essentiels dans la capitale Kigali.

  1. Passagers bloqués ont reçu la facilité de retourner dans leurs régions.

Selon le ministre du gouvernement local, le professeur Shyaka Anastase, le public a eu droit à une journée entière pour s’assurer qu’il respecte les nouvelles directives à partir de leurs foyers respectifs.

« Les personnes ayant des cas particuliers ont eu une journée entière pour s’assurer que les nouvelles mesures les trouvent chez elles. Il n’y a pas de place pour des excuses antérieures selon lesquelles les gens n’avaient pas le temps de se préparer à l’avance. »

  1. Les activités agricoles se poursuivront

L’agriculture se poursuivra pendant la saison agricole en cours.

Outre l’agriculture, le ministre Shyaka a souligné que le gouvernement publiera une liste complète des services essentiels qui seront autorisés à fonctionner.

  1. Les écoles en dehors de Kigali continueront de fonctionner

Alors que les écoles de la ville, y compris les universités, ont suspendu les cours pendant deux semaines depuis le 17 janvier, les écoles en dehors de Kigali continueront d’apprendre en adhérant aux mesures barrière contre le Covid-19.

  1. Voyages interprovinciaux interdits

Comme cela a été le cas au cours des deux dernières semaines, tous les déplacements d’une province à une autre ne sont pas autorisés.

À l’exception de Kigali, les citoyens ne seront autorisés à se déplacer que dans leurs districts respectifs dans le cadre des efforts visant à contenir la propagation du virus.

  1. Heures de couvre-feu prolongées dans d’autres régions du pays

À l’exception de Kigali, qui fait l’objet d’un confinement total, les heures de couvre-feu dans d’autres régions du pays ont été prolongées entre 18 heures le soir et 4 heures du matin. Auparavant, les heures de couvre-feu étaient de 20h00 à 4h00.

Les heures de couvre-feu s’appliqueront à la fois aux citoyens basés à Kigali et à ceux des autres régions du pays.

  1. Tous les employeurs travailleront à domicile

Pour renforcer encore la lutte contre la pandémie de coronavirus, les employeurs seront encouragés pendant les deux prochaines semaines à travailler à domicile. Seuls les prestataires de services essentiels seront autorisés à travailler à partir de leurs bureaux.

  1. L’aéroport international de Kigali restera ouvert

Pour faciliter les touristes à destination et en provenance du pays, entre autres facteurs, l’aéroport international de Kigali restera ouvert.

Cependant, les passagers à l’arrivée doivent présenter un PCR négatif pris au cours des 120 dernières heures avant le premier départ, tandis que les passagers au départ doivent présenter un PCR négatif avant de quitter le pays.

Ce pays dont la majorité de la population vive du secteur informel, dont les motards, les taximen et petits commerçants ne cachent pas leur incapacité à supporter ce énième confinement total qui vient renforcer la crise que le premier confinement de Mars à Aout 2020 a créée.

La dernière mise à jour sur le coronavirus dans ce pays présente 11548 cas positifs confirmés dont  7580 guéris et 148 décès, dont 3820 cas restent actifs. Mise à jour du 19 janvier 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here