Rwanda: Admis sur la liste de 15 pays pouvant voyager en Europe pour la réouverture des frontières!

0
770

Enfermés dans une salle de réunion à Bruxelles, des fonctionnaires européens débattent pour savoir qui sera autorisé à entrer dans l’UE le 1er juillet, date prévue pour l’ouverture des frontières internationales de l’Union, et qui en sera empêché.

Il existe deux listes, l’une pour ceux qui seront acceptés et l’autre pour ceux qui ne le seront pas.

La dernière a déjà suscité une controverse après que des sources ont révélé que les États-Unis – le pays le plus touché au monde par la Covid-19 avec plus de 2,4 millions de cas – y figuraient.

Hier, les fonctionnaires européens n’ont pas réussi à prendre de décision sur les pays qui seront interdits d’entrée après l’ouverture des frontières extérieures de l’Union. Un diplomate européen a déclaré à Euronews que les responsables « ne sont pas parvenus à un accord » et que les discussions vont se poursuivre jusqu’à vendredi.

Selon toujours nos confrères d’Euronews : le projet complet de liste des pays pour lesquels les frontières de l’Europe seront ouvertes n’est pas définitive. Nous sommes en mesure de confirmer ce que nous avons écrit mercredi, à savoir que le Brésil, le Qatar, les États-Unis et la Russie ne figurent effectivement pour le moment pas sur la liste des pays autorisés. note un diplomate interrogé par notre source.

Selon nos sources, la date de réouverture des frontières, fixée au 1er juillet, est aussi en suspens, ce qui laisse supposer que les accords ne seront pas conclus à temps.

D’après notre source à Bruxelles vendredi 26 juin, il y a maintenant 15 pays sur la liste des pays autorisés, contre 54 sur le projet de liste établi jeudi 25 juin, et il est clair que ces chiffres peuvent continuer à évoluer.

Les pays dont les ressortissants seront autorisés à entrer en Europe, selon le projet de liste révisé le 26 juin, sont les suivants :

Algérie

Australie

Canada

Géorgie

Japon

Monténégro

Maroc

Nouvelle-Zélande

Rwanda

Serbie

Corée du Sud

Thaïlande

Tunisie

Uruguay

Chine *sous réserve de confirmation de la réciprocité

Des sources diplomatiques laissent également entendre à Euronews qu’il existe un désaccord entre les Etats membres sur les critères à utiliser pour cette décision, certains affirmant que les données sur les taux de contamination au Covid-19 ne sont pas fiables. Ils demandent à l’ECDC, l’agence européenne pour la prévention des maladies, de fournir plus de détails, et ajoutent que ces deux listes seront révisées toutes les deux semaines.

Lorsque les lignes directrices de l’UE ont été publiées il y a deux semaines, les fonctionnaires ont déclaré que la liste prendrait en compte le taux d’infection dans les pays concernés. Les critères sont basés sur des données épidémiologiques et, à l’époque, nous avions appris que 47 pays figuraient sur la liste des pays autorisés et 54 sur la liste des pays interdits.

Sur quelle liste se trouve le Royaume-Uni ?

Aucune. Selon la Commission européenne, les ressortissants britanniques doivent encore être traités de la même manière que les citoyens de l’UE jusqu’à la fin de la période de transition post-Brexit, fixée au 31 décembre 2020.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here