L’université de Bukavu »UB », un nouveau né dans le monde academique à Bukavu. Le professeur Bisimwa Kabasha Pontien nous en parle.

0
2869

Le professeur Bisimwa Kabasha Pontien est le promoteur et recteur de l’Université de Bukavu »UB » une institution d’enseignement universitaire privée sans but lucratif située en plein centre ville de bukavu et débute ses premières activités académiques pour cette année 2019-2020. Officiellement accréditée par le ministère de l’Enseignement Universitaire en République Démocratique du Congo; elle propose de cours et programme d’enseignement universitaire reconnus dans plusieurs domaine d’études, conformément aux programme et au durée des études qui préparent à un grade académique, tel que l’exige le ministère de l’enseignement universitaire. C’est ainsi que, votre magazine s’est entretenu à coeur ouvert avec le recteur de « UB »; qui affirme que, son institution est une réponse aux besoins réels de formation de la jeunesse pour l’émergence et le développement de la RDC.

Le professeur Bisimwa Kabasha Potien est une personnalité très connu dans la province du sud-kivu et plus précisément dans le monde académique suite à sa longue expérience d’enseignant.

Très attaché à l’éducation et la formation de la jeunesse depuis plusieurs années,il justifie la création de l’Université de Bukavu »UB » en réponse aux besoins criantes de formation de la jeunesse sur le plan universitaire: Permettre aux jeunes des familles démunies d’accéder à une formation de qualité mais surtout relever le défi de la prolifération des sois disant universités dans la ville; dont la viabilité pose problème;car ne respectant pas les conditions d’une université digne de confiance.

« j’ai créé cette université pour des besoins d’éducation. Moi je suis dans ce domaine depuis plusieurs années ; d’abord comme prêtre, j’étais aumônier de jeunes et avant cela j’étais enseignant au petit séminaire de mugheri. Par la suite après mes études universitaire en Italie et ma thèse de doctorat en suisse une fois de retour au pays j’ai commencé à enseigner et j’ai senti les besoins de contribuer à la formation de nos jeunes. vous savez que dans la région il n’y a que trois bonnes universités qui malheureusement sont très chères; pourtant il y a des jeunes dans notre société capable de faire l’Université mais n’ont pas le moyens; sans parler de ces petites universités que je ne peut pas appeler université qui reçoivent des jeunes pour la formation et ça laisse à désirer car il n’ont pas de bon personnel » affirme-til.

Le professeur Bisimwa Kabasha Pontien promoteur et recteur de l’Université de Bukavu »UB »

Pour assurer un enseignement de qualités aux étudiants,le professeur Pontien Bisimwa renseigne qu’avec le nombre limité de professeurs dans le pays, il est pratiquement difficile d’avoir de professeurs en permanence ; toutefois grâce à sa qualité de professeur et son riche carnet d’adresse plusieurs universités au pays et à l’etranger ont déjà accepter de cooperer avec son université.

« il y a très peu de professeur dans le pays et pour cela, on est obligé de recourir aux professeurs d’autres universités, mais moi même étant professeur, j’ai des amis professeurs qui vont me soutenir car je ne peux pas travailler à vase clos. Je veux travailler avec l’UCB qui organise déjà un programme de maîtrise en droit, économie et santé publique. Je prendrai contact avec l’UCB pour permettre aux jeunes assistant d’aller faire leur maîtrise ; au niveau du Burundi j’ai aussi de copain professeur qui s’occupe même de programme doctoral et les assistants qui ont leur maîtrise, je les enverrai au Burundi pour poursuivre les études doctorales ; sans oublier l’Italie où j’ai étudié, en suisse où j’ai présenté ma thèse doctorale et en Belgique où j’avais obtenu ma bourse ».a-t-il renchérit.

Signalons que l’Université de Bukavu organise plusieurs facultés et filières, notamment : le faculté de droit ; le faculté d’économie ; le faculté d’agronomie ; le faculté des sciences sociales, administratives et politique;le faculté de santé publique ; le faculté des sciences de l’ingénierie ; le faculté de développement communautaire et environnement ; le faculté de géologie et enfin le faculté de psychologie et sciences de l’éducation.

Par Fulgence Rukata.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here