Etre une femme selon le cœur de Dieu : Des ressources pour aller plus loin et des citations qui font du bien

0
344

« Dès le commencement, les femmes ont donné à Dieu des satisfactions inouïes. Elles ne sont ni un vague ajout au plan de Dieu pour le monde, ni un additif destiné au soi-disant roi de la création, l’homme. Non ! Si l’homme est la couronne de la création divine, les femmes représentent les joyaux qui ornent cette couronne » écrit le pasteur argentin Edgardo Silvoso.

Dieu a pris un très grand soin lorsqu’il a créé la première femme. Les deux termes utilisés pour parler de la création de l’homme puis celle de la femme ne sont pas identiques.

Dieu a « façonné » la femme, il ne l’a pas seulement formée.

« La différence entre les deux verbes équivaut à celle d’une maison bâtie par un apprenti par rapport à un édifice construit par le meilleur des architectes. façonner suppose une plus grande dose de créativité et une technique plus raffinée ! », s’enthousiasme l’auteur. Edgardo Silvoso, Les femmes, arme secrète de Dieu, Ministères Mulilingues.

Une confiance en soi restaurée

C’est dans le cœur de la femme que tout se joue. Chacune recèle un potentiel
énorme, mais le cœur est comme entouré de barreaux. Ces barreaux, ce sont le plus souvent « une piètre estime de soi et la difficulté à se défaire des sentiments de vulnérabilité et d’insécurité », avance Amanda Antcliff, formatrice d’adultes australienne. Dieu désire que les femmes soient libres. Cette liberté vient en acceptant et en mettant en pratique ce que Dieu dit de nous.

L’une des vérités à s’approprier est que nous sommes dans un processus continuel de transformation. C’est Dieu qui nous façonne et nous modèle. Il restaure les parties brisées et cachées de notre être pour révéler ce qu’il a déposé en nous lorsqu’il nous a créées.

« Lorsque nous sommes armées avec la conscience de qui nous sommes, nous devenons plus confiantes et capables. Il ne s’agit pas uniquement de savoir que nous sommes quelqu’un de spécial et d’important, mais en quoi nous sommes spéciales et en quoi notre vie a du sens. »Amanda Antcliff, Women Rising, 

C’est Dieu qui choisit qui il appelle à son service et à qui il attribue les dons. C’est lui qui détermine les quotas ».

Deux missionnaires de Jeunesse en Mission ont rédigé un plaidoyer en faveur des femmes. Ils se sont posé une question rhétorique : « Parmi les dons naturels et surnaturels, lesquels Dieu peut-il accorder aux femmes ? La question n’était-elle pas ridicule ? ».

Les auteurs remettent les pendules à l’heure: pour eux, la capacité de diriger, notamment, peut être trouvée aussi bien chez une femme que chez un homme, battant en brèche certaines traditions ancrées dans les Eglises.

« Pour réfuter l’idée que la fonction de direction est réservée aux hommes, il suffit de regarder dans la Bible. Plusieurs femmes l’ont exercée: Déborah, Myriam, Phœbé, Junias, etc.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here