CAN Cameroun 2021: Avec des scandales à répétition, quelle image donnera-t-elle au football africain ?

0
743

De scandale en scandale, la coupe d’Afrique des nations (CAN Cameroun 2021) tend à tenir l’image du football Africain, font savoir des analystes sportifs. Depuis le match d’ouverture, des évènements anormaux et inexpliqués se font voir sur le terrain et cela sous l’œil impuissant de la CAF et d’autres structures habilitées à faire respecter les règles footballistiques.

Dominée par l’omission des penalty mérités; l’oublie à plusieurs reprises, par les techniciens de la CAF, de diffuser l’hymne nationale d’une des équipes sur terrain (rencontre Mauritanie-Gambie); la CAN Cameroun 2021 a beaucoup plus été marquée par le coup de sifflet final prématuré lors de la rencontre opposant l’équipe Malienne à celle Tunisienne le mercredi 12 janvier.

En effet, le match Mali-Tunisie qui s’est soldé sur le score d’un but à zéro (1-0) en faveur de l’équipe Malienne,   a connu une fin dramatique, avec un coup de sifflet final prématuré qui a suscité la colère des Tunisiens. Sur ordre de la CAF, les Maliens sont ensuite revenus sur le terrain, mais pas leurs adversaires.

Sans raison, l’arbitre zambien de la rencontre, Janny Sikazwe, a une première fois arrêté le match à la 85e minute. Après avoir visiblement transformé ce coup de sifflet trop précoce en pause fraîcheur, il a ensuite fait reprendre le match, mais il l’a arrêté pour de bon à la 89ème minute.

Malgré les différents remplacements et le temps perdus dans d’autres circonstances, Janny Sikazwe n’a accordé aucune seconde de temps additionel; au contraire, il en a soustrait encore une fois de plus quelques secondes.

Environ une demi-heure plus tard, le match a semblé devoir reprendre avec un autre arbitre. Les Maliens sont revenus sur le terrain pour disputer les ultimes secondes du temps réglementaire et un éventuel temps additionnel. Mais les Tunisiens sont restés au vestiaire et le match n’a pas pu reprendre.

Pourtant expérimenté, Janny Sikazwe fait toujours partie des arbitres qui crées des polémiques sur le terrain. Il est maintenant à sa cinquième CAN, il a également participé à la Coupe du monde 2018 et arbitré des finales de coupes africaines des clubs. Mais  ce n’est pas la première fois qu’il est au centre d’une polémique. Lors de la CAN-2019, le sélectionneur du Sénégal Aliou Cissé avait dénoncé son arbitrage « catastrophique » lors de la défaite en phase de poules contre l’Algérie. Il lui reprochait notamment un pénalty non sifflé.

Notons que jusque là la Confédération Africaine de Football (CAF) n’a toujours pas réagi. Des milliers de sportifs et supporters s’inquiètent du déroulement des matchs à venir. Au vu de cette situation, peut-on parler de la sagesse ou du mépris ou encore de l’incompétence de la part de la CAF? Quelle image ces événements donnent-ils au football Africain? (…).

Par Michel Methusula

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here