Sud-Kivu: Frontière Ruzizi 1er la Reine des Tracasseries et Rançonnements illégaux !

0
1631

Depuis la construction du nouveau bâtiment administratif et douanier à la frontière Ruzizi 1er reliant la ville de Bukavu en RDC à celle de Kamembe au Rwanda, la population se plaigne des multiples tracasseries qui sont entretenues dans une salle de contrôle érigée pour vérification des colis entrant au pays.

‘’Il suffit d’avoir un petit sac à dos et vous vous retrouvez stoppé par des jeunes gens qui visiblement ne sont pas agents de l’Etat mais qui sont admis par les services douaniers pour contraindre tout passant à se soumettre au « contrôle » avant d’entrer en RDC,’’ indique Mr Ishara Mulumba un des habitants de la ville de Bukavu, qui traverse la frontière régulièrement car il utilise, les services postaux du Rwanda pour réceptionner des colis des livres, dont il est libraire au Mini-Centre Biblique de Bukavu.

Echos de l’Evangile Magazine s’est rendu sur place pour vérification des faits, auprès des gestionnaires de cette frontières qui n’ont pas souhaité réagir face à ces allégations.

Néanmoins d’autres passants qui quittaient le Rwanda pour se rendre à Bukavu (RDC) ont confirmé la même situation.

Mr Christian MOBOLE quant à lui affirme que même pour un petit colis de Gaz de 8 Kilos qu’il a l’habitude d’acheter au Rwanda, avant qu’il y est cette nouvelle construction des bureaux à la frontière, il passait avec sans payer, mais actuellement on lui exige de payer 10.000 Franc Congolais soit l’équivalent de 6$ américains, pourtant ce petit paquet de Gaz est pour son usage domicile et non commercial, et il n’a pas un autre endroit pour l’acheter à Bukavu, parce que la RDC ne commercialise pas encore son Gaz. Nous confie Christian Mobole

Les dirigeants provinciaux sont-ils au courant de ces tracasseries élevées ces derniers temps à la frontière de Ruzizi 1er ?

Nos tentatives pour joindre le Gouverneur de Province Son Excellence Theo NGWABIDJE KASI n’ont pas aboutis

Néanmoins d’après  le décret présidentiel n° 036/2002, fixant les dispositions des 4 services habilités à exercer le travail dans les frontières de la RDC, précise que seuls : la DGM, L’OCC, l’Hygiène et l’Ofida devenue DGDA, sont les seuls services reconnues légalement pour travailler aux frontières, aéroports, et ports de la RDC avec plus tard l’ajout de l’accompagnement de la Police des frontières qui à la sécurisation de la frontière.

Cependant, même cette police des frontières a instauré ses propres rançons pour ceux qui traversent la frontière avec un colis. Seule la DGM vérifie les documents migratoire et ne s’implique pas de ces méthodes de corruption, une fois arriver à l’OCC qui est censé contrôler le conditionnement des produits (leurs origines, date de fabrications et d’expirations, produits interdits et non-interdits …) ce contrôle de l’OCC devait se faire par un examen laboratoire, ce qui n’est pas le cas, l’OCC fait payer la farine de Maïs, les livres, les ordinateurs et tout produits, même chose pour l’hygiène qui demande aussi sa part après que le passant traverse la partie OCC et enfin  la DGDA sans soumettre la nomenclature de paiement aux passants. Ces agents fixent des prix forfaitaires sans distinction des produits. Tous ces paiements se font sans que la personne qui paie reçoive une note de perception ou preuve de paiement.

Pourtant tout juste après le nouveau bâtiment, il y a un guichet de la banque CADECO, censé recevoir des paiements pour tout type de dédouanement légal.

Dossier à Suivre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here