Sud-Kivu: Après la table ronde sur le comité local de Sécurité de Proximité (CLSP), les participants émettent le vœu de voir l’application des recommandations trouvées.

0
993

La réforme du secteur de la sécurité publique en RDC en général et dans la ville de Bukavu en particulier est en marche. Après quelques expériences de Comité Locale de Sécurité de Proximité (CLSP) dans certaines entités territoriales décentralisées(ETD); l’organisation non gouvernementale S.O.S IJM(Informations Juridiques Multi sectorielles), en partenariat avec le ministère provinciale de l’intérieur et de la décentralisation à organisé une table ronde avec comme thème : »mécanisme de durabilité de CLSP et leurs contribution dans la sécurité, la justice et le développement local et provincial » dans l’objectif de valider l’avant projet d’arrêté créant le fond CLSP qui existait.

Pour Jacques Bujiriri ,chargé de programme de S.O.S IJM; ces assises avaient pour objectif principal d’étudier le mécanisme de durabilité de CLSP.

« on a passé en revue l’avant projet créant le CLSP. Les participant l’ont actualisé, ils l’ont amandé moyennant des objections par rapport au contenu du document mais aussi les besoins sécuritaires de nos ETD tels que nous l’avions mentionné » a-t-il renseigné.

Par ailleurs Jacques Bujiriri affirme, que les participants dans leurs majorité ont souhaité que chaque entité selon ses spécificités amande certains articles pour enrichir l’avant projet de textes qui existe.

« c’est à l’issue de ces amendements qu’on a créé de groupes techniques de travail qui sera coordonner par le ministère de l’intérieur à travers ses techniciens qui est la division de l’intérieur; du ministère et division du plan et budget; du ministère de finance et division de finance mais aussi par le STAREC comme partenaire dans le domaine sécuritaire du gouvernement, le conseil de finance et sécurité du gouverneur, les délégués de la société civile, les représentants de ERT; l’Assemblée provinciale et le consultant. Ce groupe de travaille va toiletter le document que nous allons soumettre au ministère jusqu’à l’obtention de l’arrêté » a-t-il ajouté.

De son coté le ministre de l’intérieur Lwabanji qui a représenté le gouverneur de la province à cette table ronde a pris acte de toutes les recommandation émises par les participants et assurer que le gouvernement provincial est disposé à mettre en exergue cet arrêté pour l’amélioration des conditions sécuritaire dans toutes les ETD qu’elles soient urbaine ou de l’intérieur.

Pour sa part, sa majesté mwami(roi) Riziki Kalenga, chef coutumier de la chefferie de mwenga, renseigne que la sécurité est le pilier principal pour tout développement.

« une entité ne peut pas prévaloir se développer sans pour autant intégrer l’aspect sécurité. Vous savez que depuis la publication du décret numéro 13/041du 16 septembre 2016 portant création , organisation et fonctionnement de conseil locaux pour la sécurité de proximité, six ans après il n’y a jamais eu l’arrêté fixant les règles d’organisation et fonctionnement du fonds relatif au CLSP; pourtant cet organe est nécessaire car c’est l’une des exigences du décret précité car une fois cet arrêté signé la question sécuritaire sera prise en compte dans toutes ses facettes » a-t-il affirmé

Signalons que cette table ronde s’est tenue à l’hôtel panorama du 28 au 29 août 2019 et a connue la participation des organisation de la société civile, les membres du gouvernement provincial avec le ministère de l’intérieur, les scientifiques; les entités territoriales décentralisées et les membres de CLSP de Bukavu à travers ses différentes commune; les territoires de mwenga; uvira; fizi kabare et Kalehe.

Par FULGENCE RUKATA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here