Prédications des rues : Escroquerie ou Annonce de la Bonne Nouvelle à Bukavu ?

0
166

A Bukavu, les prédications  des rues deviennent de plus en plus récurrentes. Des pasteurs infestent les marchés et  artères principales  pour partager la bonne nouvelle comme le faisait Jésus-Christ dans les rues de Galilée. Bien que  cette pratique soit Biblique,  elle suscite curieusement des interrogations quant à la véracité  des  enseignements qui sont  centrés pour  la plus-part  des fois   sur les miracles, les prophéties, solutions immédiates aux problèmes socio-économiques, financière et une des guérisons miraculeuses…Cette situation  devenue un épiphonème crée une controverse dans l’opinion publique  qui reste diviser sur ces hommes dont certains qualifient de spoliateurs des âmes faibles.

Depuis le temps de l’ère chrétienne, dans presque toutes les sociétés les marchés ont toujours joué un rôle important, car ils constituent le cadre idéal, pour acheter et vendre  et rencontrer des amis,  y compris même trouver un travail. Même les Saintes Écritures nous renseignent que, le Seigneur Jésus-Christ allait sur le marchés pour prêcher la parole de Dieu et guérissait les malades.

De même aujourd’hui les serviteurs de Dieu n’ont pas dérogé à la règle, pour prêcher de même dans  les marchés. A  Bukavu  ces derniers  temps  il  s’observe de prédications dans presque tous les marchés de la ville et les artères principales dans la quasi totalité des communes que compte la ville.

Ces personnes qui se réclament des pasteurs, y installent de gros baffles qui émettent de la musique religieuse et qui servent  à la propagation de la parole de Dieu, chose qui en principe n’est pas mauvaise, car la parole de Dieu doit être répandue partout.

Contre toute attente et du moins que cela puisse paraitre, la prédication est devenue un commerce par excellence par ces différents hommes de Dieu, qui de par  leur éloquence  et un verbe facile, exigent de l’argent  auprès de ceux  qui sont attirés par leur discours et se détournent carrément de la parole de  Dieu  qui affirme que  « Vous avez reçu gratuitement  et donnez gratuitement » (Mathieu 10 :8).

Interrogés sur la question les avis de la population  sont partagés, à l’instar de  Buhendwa Jean Pierre, commerçant au grand marché de Kadutu : «  Moi personnellement, ces hommes de Dieu ne font que leur travail, et s’ils exigent de l’argent, je pense que ceux qui  donnent l’argent en termes d’offrandes le font volontairement  sans aucune contrainte. »

Par Contre Jeanne  kalibwire, ménagère à la  cinquantaine révolu  accuse ces hommes de Dieu d’être spoliateurs de ceux qui croient à  leurs croyances en le vendant du vent : «  pour moi ces pasteurs nous disent par moment ; j’ai besoin de 15personnes  avec 500fc ou 1000fc, pour qui  je veux prier, car le saint esprit me dit qu’il seront bénis. Par la suite on s’aperçoit que c’est une arnaque pour se faire de l’argent ».

C’est pourquoi pour certains observateurs sans le moyens financiers, c’est un peu difficile d’annoncer la bonne nouvelle, car même  Jésus-Christ avait demandé à ses disciples  de n’apporter ni sac, ni argent, dans leur missions  et qu’en retour ils seront  nourris par ceux qui croirait à leur messages. C’est ainsi que les populations devraient faire la part des choses en ne se faisant pas duper par ces faux prophètes  et vendeurs d’illusions.

Par Fulgence RUKATA

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here