Bukavu : Briquette du Kivu présente les « jardins verticaux » pour le recyclage des plastiques

0
1762

La ville de Bukavu dans l’Est de la RDC connait depuis années une croissance de la pollution plastique suite à la mauvaise gestion des déchets ménagers. Ceci occasionne l’insalubrité en ville de Bukavu et ses environs.Dans le souci de contribuer à l’assainissement et à la lutte contre la faim, l’entreprise Briquette du Kivu propose aux habitants de Bukavu des jardins artificiels dénommé « Jardins verticaux » sur les murs en vue de recycler les déchets plastiques.

Dans un entretien avec votre magazine, Murhula Zigabe renseigne que les déchets plastiques constitue un danger pour l’humanité et pour prévenir les méfaits de la pollution plastique le recyclage des déchets plastiques s’impose.

Ainsi, briquette du Kivu ramasse les bouteilles plastiques et autres pour les utiliser dans l’agriculture des légumes.Ceci pour lutter contre la faim et participer à l’assainissement de la ville.

« On peut donner aux familles la capacité de produire beaucoup des légumes sur un espace très réduit(…) On monte des jardins sur les murs des maisons et comme ça les familles peuvent s’autosuffire en légumes et c’est aussi une façon d’initier les nouvelles générations aux techniques agricoles » indique-t-il

Murhula Zigabe responsable de l’entreprise Briquette du Kivu

Pour lui ce jardin constitue une solution aux problèmes que connaît le monde actuel notamment le changement climatique et la famine dans les familles

« Ce jardin constitue une solution à la pollution plastique,une solution à la crise alimentaire et aussi une solution à la crise des agriculteurs » Ajoute-t-il

Face à cela,plus d’un observateur estiment que le gouvernement et les personnes de bonnes volonté doivent soutenir ces genres d’initiatives pour le bien de toute la communauté.

En rappel, Briquette du Kivu est une jeune entreprise qui œuvre depuis 2018 dans la lutte contre le changement climatique par la production des charbons écologique et le recyclage des plastiques par le montage des jardins artificiels sur les murs.

Par LONI Irenge Joe

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here