Reprise des activités au Centre culturel Ndaro : Maestro Thomas Lusango demande le soutien !

0
976

Apres un incendie  dont a été victime le  centre culturel Ndaro considéré comme l’une  de grande école de la musique du Sud-Kivu. Les activités viennent de reprendre grâce aux activités d’entretien et d’aménagement menés par les jeunes encadres par ce centre culturel. Dans un entretien avec votre magazine, le maestro Thomas Lusango plaide pour le soutient des personnes de bonne volonté en vue de permettre à ce centre de reprendre effectivement ses activités d’encadrement de la jeunesse 

C’était le nuit du dimanche 14 au 15 Octobre 2018, que le feu  qui serait partie d’une boulangerie non loin du  studio avait ravage une partie du centre Ndaro situe à l’hôtel des postes et occasionnant ainsi la perte des  certains instruments et matériels de studios mais heureusement le dépôt  était  reste intact grâce aux  efforts de certains jeunes qui dormaient dans le centre.

Malgré cette perte, le centre Ndaro s’est démené par les moyens de bords, pour installer l’électricité et peindre le centre afin de reprendre les cours de musique comme la batterie, la percussions, le piano et d’autres matières dans le domaine musicale pour produire des artistes musiciens professionnel pour le bien de la communauté.

Vue de certains jeunes lors des travaux d’entretien du centre culturel Ndaro en ville de Bukavu

A cet effet, le Maestro Thomas Lusango déplore le délaissement des autorités  lors de cette dure période qu’a connu le centre Culturel Ndaro qui sert la communauté par la formation des jeunes et réduire ainsi le taux chômage et de banditisme au Sud-Kivu. Pour l’heure est au soutient de cette initiative qui profite au gouvernement congolais et toute la communauté

« Nous avons beaucoup à faire parce qu’il faudra racheter les instruments non seulement  comme des guitares, violons, batteries, flutes pour l’école et d’autres matériels pour le studio.il faudra reconstruire les studios  audio et aussi vidéo (…) Nous demandons aux personnes de bonne volonte de passer à Ndaro nous remettre une guitare, une corde de guitare, une  vice, tout ce qu’ils peuvent avoir, même un 1000FC, ça    peut marcher » indique-t-il

En somme, le centre culture  Ndaro  forme et a forme plusieurs  artistes  locaux  et des différentes Eglises   sur les notions de bases de la musique et demeure le seul centre culturel du Sud-kivu   à  part l’Institut français  qui dispose d’un  cadre de travail pour les jeunes artistes de la province

Par LONI Irenge Joe

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here