Editorial: « Les Journalistes de réseaux sociaux » et la guerre du Scoop!

0
263

Par définition un journaliste est une personne qui recueille, écrit ou distribue des informations. Un journaliste peut travailler sur des sujets généraux ou se spécialiser dans certaines questions. Tandis que le communicateur est toute autre personne qui utilise les techniques des communications, une personne qui transmet la communication à une autre. Cela crée des plus en plus de confusions entre professionnels des médias et utilisateurs des réseaux sociaux, qui de manière générale, tous transmettent des informations.

Dans cet éditorial qui est loin d’être un cours du journalisme, nous allons nous rappeler quelques notions de base qui différencient un professionnel de médias travaillant dans une rédaction (Journaliste) à un communicateur professionnel qui sert à diffuser les informations propre à son organisation et en fin un communicateur amateur qui communique librement ses informations. Nous allons donc, nous pencher sur le développement des canaux de communication dont les réseaux, et les médias en ligne, étant donné que la presse traditionnelle (Radio, Télé, journaux) ne peut rien diffuser qui ne soit pas décidé au préalable en conseil de rédaction.

Nous avons noté malheureusement que les journalistes se sont laissé piéger par les réseaux sociaux, où tout le monde peut librement communiquer ce qu’il veut (des informations réelles et les intox). Les réseaux sociaux ont la fameuse réputation de diffuser les « fake news » soit plus souvent des rumeurs, des analyses de tout genre, une grande diversité des pensées qui réunisse tous les âges y compris des mineurs.

Parfois certaines informations des réseaux sociaux sont appuyées par des vidéos, photos, dont les unes sont vraies et d’autres truquées, au point qu’on ne saurait pas distinguer les vraies de fausses. Des documents officiels se retrouvent souvent dans les réseaux sociaux et sont soit acceptés comme authentique ou rejetés selon l’Echos de ces derniers dans la communauté !.

A la différence d’un organe de presse, qui produit une information pour établir « LA VERITE »

Une information pour la presse ; c’est la source, avoir enquêté sur un sujet donné, détenir les éléments des preuves pour produire un élément de connaissance susceptible d’être représenté à l’aide de conventions pour être conservé, traité ou communiqué.

Malheureusement certains journalistes (bloggeurs des site-web ou médias en ligne) au lieu d’informer les réseaux sociaux s’informent eux même par ces canaux non-viables et relaient même ses rumeurs qu’ils ne vérifient pas à la recherche du scoop, dont on ne sait pas comment se réunissent-ils en conseil de rédaction, qui de manière professionnelle est l’autorité (conseil de rédaction) qui doit approuver, une vraie information à diffuser ! Les uns considèrent les réseaux sociaux comme une source d’information, avec des articles se référant à cela ! (dont on peut lire, dans un article ; les mentions du genre « tel que on peut lire sur les réseaux sociaux… »)

Pourtant le travail du journaliste est d’enquêter (Reportage), même si cela doit prendre beaucoup des temps pour avoir la bonne information. Il ne suffit pas d’être le premier à avoir diffusé un sujet réel ou irréel mais qui n’a pas fait l’objet d’un reportage.

Le scoop qui est une Information importante ou sensationnelle qu’un journaliste ou un organe de presse annonce en primeur ou en exclusivité, avant tout autre. Ne se résume pas à relayer tout ce qui bouge, tout ce qui s’annonce ici et là ! Dans ce cas le journaliste sera entré de faire du monitoring d’autres médias !

Un vrai scoop est celui dont le sujet peut avoir fait l’actualité mais un organe de presse l’aborde sous un angle nouveau propre à lui-même !

Si les journalistes ne fassent pas attention avec ce piège des réseaux sociaux, ils vont certainement tuer leur propre carrière professionnelle en se confondant avec des communicateurs amateurs, pourtant ils ont choisi ce métier non pas pour le plaisir mais pour vivre avec.

Il est possible de publier, la même information qui circule sur les réseaux sociaux dans un angle professionnel et nouveau ! Voilà ce qui différencie un professionnel des médias (journaliste) avec un communicateur amateur libre.

Tous les médias sont importants et jouent tous des rôles complémentaires dont :

  • La Radio : annonce
  • La Télévision : montre
  • Les Journaux : analysent
  • Et les médias en ligne : élargissent la couverture de diffusion

La guerre de scoop est donc inutile et ne peut que discréditer le métier du journaliste à l’heure des réseaux sociaux qui diffusent des tonnes des faux scoops. Un journaliste peut trouver une rumeur sur les réseaux sociaux et fait son travail de reportage dessus, pour éclairer l’opinion en donnant la vraie information.

Par Christian-Joseph Musenge

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here