RDC : L’église a-t-elle le droit de se mêler des affaires politiques ?

0
89

En parcourant les saintes écritures, on se rend compte que l’église est appelée à jouer un grand rôle dans l’émergence des nations. Il serait naturel que ceux qui ont reçu Jésus Christ comme Seigneur et Sauveur influencent positivement le monde. En effet, il est écrit dans Mathieu 5 :14-16 « vous êtes la lumière du monde » on y ajoute aussi « que votre lumière luise ainsi devant les hommes afin qu’ils voient vos bonnes œuvres et qu’ils glorifient votre père qui est dans les cieux». Il va s’en dire que la réalité sur terrain est tout autre. Qu’en est-il vraiment de l’impact de l’église dans la vie des nations ? L’apôtre Paul écrivant aux Romains dit : « Ne vous conformez pas au siècle présent ; mais soyez transformé par le renouvellement de l’intelligence… » Hélas, aujourd’hui c’est l’église qui semble prendre la forme du monde au lieu de lui donner la lumière de Christ.

 

Il est vrai que le tableau n’est pas très reluisant surtout lorsqu’on circonscrit l’étude dans le contexte congolais où le détournement, la corruption ont atteint leur grenier. A cela s’ajoute le fait que ce sont les chrétiens pour la plus part qui occupent des postes à responsabilité sans se démarquer particulièrement de la gestion des autres (non chrétiens). Que dire alors du silence complice de certains serviteurs de Dieu sur les malheurs que traverse le peuple ? On se pose la question alors comment l’église parviendra à influencer positivement le court des choses? Bien des attitudes viennent répondre à ces questions. Certains personnes pensent qu’il n’appartient pas à l’Eglise de s’ingérer dans la gestion des affaires publiques se référant aux paroles du Christ « A césar ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ». D’autres estiment que les pasteurs ne peuvent pas se taire face à la souffrance du peuple. Certainement il ne nous appartient pas de départager ces deux camps. Cette réflexion de Martin Luther King « Une église qui ne répond pas aux problèmes socio-économiques de sa communauté n’a pas de raison d’être» peut s’avérer instructive dans ce temps où certaines églises et évêques ne savent plus sur quel pied dansé.

L’idéal serait que les chrétiens, les pasteurs cherchent à influencer positivement le milieu où ils se trouvent à l’image de Jésus Christ qui n’était pas insensible à la souffrance du peuple. Le Seigneur Jésus apportait des solutions aux problèmes et ne se contentait pas de le dénoncer ni de passer son chemin, l’Eglise devrait faire de même dans ce temps difficile que traverse le monde et particulièrement la nation congolaise.

Par Adalbert BULENDA (Contributeur)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here