La CENI maintient le cap vers les élections en Décembre 2018

0
58

Conformément au calendrier de la Ceni portant organisation des élections présidentielles, législatives, provinciales, urbaines, municipales et locales, est prévu à partir du 15 au 26 février 2018 le Ramassage et transmission des clés USB finales aux Antennes et au Centre National de Traitement. A cet effet, le Secrétariat Exécutif Provincial (SEP) de la Ceni au Sud-Kivu, a organisé un point de presse ce vendredi 16 Février 2018 pour examiner l’applicabilité du calendrier électoral en cours.

ce vendredi 16/02/2018, lors d’un point de presse au SEP/Sud-Kivu

Gaudens Maheshe, Secrétaire Exécutif de la Province de la Ceni au Sud-Kivu, est revenu sur la clôture des opérations d’identification et enrôlement des électeurs, effectuée le 31 janvier dernier. La Ceni a atteint 46 021 454 millions d’électeurs enrôlés sur toute l’étendue de la RDC, ce qui représente un taux de réalisation global de 111,9% par rapport aux électeurs attendus. Egalement, il a indiqué qu’au Sud-Kivu, 2 693 176 électeurs ont été enrôlés, soit un taux de réalisation de 100, 9%.

Par ailleurs, pour l’opération de ramassage et transmission des clés USB finales aux antennes et au centre national de traitement, le 14 Février le Vice-président de la Ceni a conduit une visite d’une délégation de la Monusco et du PNUD pour se rendre compte du travail qui est en train d’être effectué au centre national de traitement.

A en croire le SEP, concernant la contrainte liée à la mise à la disposition de la Ceni des moyens logistiques adéquats pour le déploiement des matériels électoraux, la Ceni antenne du Sud-Kivu, a réceptionné le 12 Février 2018, le plan de déploiement du matériel dans 29 sites que comptent la province dont 21 seront déployés par la MONUSCO. Ce plan de soutien logistique consistera à l’accompagnement du déploiement des matériels sur le terrain.

Néanmoins, le 12 Février 2018 à New York lors d’une réunion importante de l’Organisation des Nations Unies sur le processus électorale en République Démocratique du Congo, l’ambassadrice des Etats-Unis a déclaré que le recours à la machine à voter présentait des contestations de résultats et propose le mode traditionnel, les bulletins à papier.

Pour Gaudens, la machine à voter n’était pas inventée sans fondement juridique car la machine à voter émane de la loi électorale conformément à l’article 47 de la loi électorale.

« Le vote s’effectue soit au moyen d’un bulletin papier soit par la voie électrique »

Le président de la CENI Corneille Nangaa a quant à lui, réagi aux inquiétudes des Etats-Unis sur l’opposition à un système électronique de vote pour la tripe élection du 23 décembre. Pour lui, le vote se fera avec des bulletins en papier et la machine à voter servira seulement à imprimer ces bulletins.

Par MWEMA Joseph

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here