Bukavu : Alertés par Echos de l’Evangile Magazine, les autorités renvoient des Sujets Rwandais et Burundais en situation Migratoire Clandestine

157
997

Depuis un certain temps, les barmans, restaurateurs, maçons et travailleurs domestiques de la ville de Bukavu étaient devenus en majorité soit des Burundais ou des Rwandais, qui vivaient et travaillaient sans les documents migratoires appropriés pour les étrangers. La rédaction d’Echos de l’Evangile Magazine était allée à la Direction Générale de Migration, pour enquêter sur cette question, dont l’article suivant a été réalisé et partager par nombreux internautes Congolais :https://echosevangilemagazine.net/des-rwandais-et-burundais-travaillent-en-rdc-sans-visa-la-dgm-sexplique/

Le Bureau de la DGM à Bukavu

Il a fallu 2 Mois pour qu’en ce mois de février 2018, les autorités de la D.G.M/Sud-Kivu en collaboration avec la Police Nationale Congolaise, prennent la mesure d’expulser ces citoyens sans papiers venus dans la plus part des cas, des pays de la CEPGL (Rwanda et Burundi).

Cette mesure est saluée par la population de Bukavu et plus particulièrement les serveurs et serveuses des Bars Congolais, dont l’une d’elle a témoignée sa joie sous couvert d’anonymat en ce terme :

« Nous ne sommes pas contre nos collègues Rwandais et Burundais qui travaillent avec nous, mais leurs présences commençaient à limiter l’accès des originaires congolais l’emploi, partout avant qu’on t’engage pour ce métier, on te demande si tu es burundaise ou rwandaise ! Alors en exigeant aux rwandais et burundais les documents,  cela va nous donner une considération et que nos collègues étrangers qui veulent revenir qu’ils les fassent légalement, comme on l’exige aux congolais qui vivent dans leurs pays respectifs… »

Pour rappel dans le cadre de la CEPGL (Communauté Économique des Pays des Grand-Lacs) les ressortissants de ses Etats membres ont droit de visiter le Rwanda, le Burundi et la RDC pour une durée de trois mois gratuitement sans payer le visa. S’ils veulent vivre, ou travailler dans un Etat membre ils sont tenus de se conformer aux exigences de cet Etat en matière de migration pour les Etrangers.

Et pour travailler en RDC, le Visa d’établissement à une valeur de près de 700$USD par an, alors que ces travailleurs gagnent un salaire mensuel de 100$ au maximum

Par Christian-Joseph Musenge

 

157 Commentaires

  1. adam and eve

    […]we prefer to honor a lot of other internet web pages on the net, even though they aren’t linked to us, by linking to them. Underneath are some webpages really worth checking out[…]

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here